Wok-e pédia #5 : Mongolie

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 1 > Mongolie > Wok-e pédia #5 : Mongolie

Avant que Jmi ne (re)prenne la suite du récit, je vous livre mon dernier Wok-e pédia, et il concernera la Mongolie !

…administratif…

Bien entendu, le premier point c’est le visa. Jmi & Hyon l’ont fait en Russie, à l’ambassade d’Irkoutsk. Hyper simple : on arrive, on rempli un formulaire, on paye et 3 jours plus tard, on obtient le sésame =) Simple, pas cher, personnel de l’ambassade très sympa et qui parle anglais, aucun stress à avoir !

A la frontière Russie / Mongolie, c’est pas plus compliqué. On est arrivé à l’ouverture de la frontière. Côté Russe, on fait le même formulaire qu’à l’entrée concernant l’importation de la voiture, on tamponne les passeports, petite fouille rapide de la voiture, et c’est tout. On arrive côté mongole, c’est un peu plus compliqué car moins organisé =) Il faut faire quelques allers/retours entre les différents guichets, et le conducteur et le passager ne font pas les mêmes papiers : la voiture est enregistrée avec le visa du conducteur. Ah oué, il faut comprendre un truc : la Mongolie est un pays asiatique, donc moeurs asiat, c’est à dire, on ne fait pas le queue, mais on joue des coudes pour aller au guichet. Une fois qu’on a compris ça, c’est simple =)

En tout, entre les 2 frontières, on a du mettre 2h, mais une fois de plus, les douaniers sont super sympas. On se sent à l’aise pour rentrer dans le pays.

Attention, avant de sortir de la zone frontière, il faut payer une assurance pour la voiture, donc soit vous avez encore des roubles, soit des tugriks, soit des dollars soit des euros…bref, il vous faut une monnaie quoi =) On m’a annoncé 40€, mais on peut un peu négocier =)

…la monnaie…

Bon, je viens de le dire avant, en Mongolie, on utilise le Tugrik. 1 € équivaut environ à 1600 Tugrik (juillet 2012), donc…on est vite millionnaire =) La classe non ?

Comme en Russie, on trouve facilement des ATM, mais limités en débit, il vaut mieux trouver une banque pour retirer. Les mongoles n’utilisent pas les pièces, mais que des billets, et les billets sont assez vieux et abimés…mais au moins, c’est pas trop trop lourd vu que c’est que du papier =)

…automobile…

Alors là…La Russie, c’était l’aventure, mais la Mongolie, on est encore un cran au dessus ! Pourquoi ? Tout simplement parce que l’état des routes est lamentable : dans la capitale, Oulan Bator, le goudron est un gruyère…Bon, quand il fait beau, on voit les nids de poule, mais quand il pleut, on sait pas si c’est la route ou un cours d’eau…

En dehors de la ville, c’est simple, ya quasi pas de goudron ! C’est des pistes, plus ou moins bonnes (souvent moins d’ailleurs), pis avant de trouver la bonne piste, faut être du pays ! Ca part dans tous les sens, et si vous n’avez pas de sens d’orientation, n’envisagez même pas de partir seul ! D’ailleurs, aucune agence de loc’ ne vous louera une voiture sans chauffeur…Pis pour le coup, avoir une voiture c’est bien, mais faut vraiment la maitriser, car vraiment, les pistes sont défoncées ! Mais parfois, en plein milieu du désert, on trouve 40km de beau goudron, digne d’un billard, on sait pas d’où il sort, il trace un ligne droite comme ça, sur quelques kilomètres, et après plus rien !

Une dernière chose, et ça, c’est une info qu’on a vu nulle part sur le net ou dans les guides : à chaque changement d’aimag (de région) si la route est goudronnée on paye un péage. Bon, la plupart du temps on a pu ne pas payer car tout simplement on n’avait pas d’argent sur nous (ils ne prennent que les tugriks), mais il faut y penser ! Pas merci au Petit Futé (fuyez ce guide !!!) qui ne dit rien sur ça…il ne dit rien tout court en fait…

…la bouffe…

Et voilà, on en revient toujours sur ce sujet : MANGER !!! A Oulan-Bator, on a fait les courses au Magasin d’Etat (State Department Store) qui a un énorme supermarché : le Nomin. C’est un supermarché, mais on ne retrouve pas tout à fait les mêmes produits qu’en France 😉 On a adoré acheter de la viande cuisinée et conditionnée en sachet d’alu bien hermétique, idéal pour notre mode de voyage et de cuisine. Bon ok, tout ce qu’on achète est périmé mais le goût est bon =) On trouve aussi pas mal de viande séchée, spécialité locale, on a acheté, mais pas encore goûté (on a les sachets en France avec nous).

On vous conseille les « Kushur » (pas sur de l’écriture) et les « Buuz » (se prononce « Bouze »). Ce sont des beignets à la viande de mouton qui sont frits (kushur) ou bouillis (buuz). Délicieux et nourrissant ! On ne mangeait que ça des fois pour les repas du midi, 3 kushurs chacun (1€) et zouh ! Aller les manger dans les « Guantz« , sorte de cantine dans les villages. Là, pour le coup, c’est hyper typique, et on est toujours bien reçu…On est content de faire marcher cette économie locale là.

Ah oué, en Mongolie on mange de la marmotte, mais on n’a pas pu goûter ce jour-là =)

Enfin, il faut vous parler de « l’airag« , ou le lait de jument fermenté…Véritable institution, les mongoles ne prennent jamais la route sans. C’est leur alcool, leur boisson énergisante, ils en boivent tout le temps. Nous, on n’a pas aimé, mais vraiment pas, on n’est pas habitué…Hélas, des fois, il faut être capable d’en avaler un grand bol quand on négocie avec des mongoles, et le tout sans vomir…Jmi s’en rappelle encore…

…le peuple mongole…

Un peuple formidable. Quand on pense qu’ils sont les descendants du Grand Genghis Khan, ce peuple conquérant, alors qu’aujourd’hui c’est un peuple semi-nomade qui a un style de vie à l’ancienne, un peu hors du temps, et loin de nos habitudes occidentales…C’est beau, calme et reposant de voir ça. Ils sont simples, mais d’une générosité incroyable. Disposés à vous renseigner, vous aider dès que vous aurez besoin et ils n’hésitent pas à se jeter dans la boue pour vous sortir si vous êtes embourbés !

Malheureusement, l’occidentalisation de la Mongolie contraint ce peuple à changer son mode de vie et il ne s’y reconnait pas. Du coup, l’alcool devient un refuge, un énorme problème dans les villages de campagne isolés, là où le temps semble s’être arrêté…

 

Bref, pour Hyon & Jmi, la Mongolie était un rêve de gamin…l’avoir traversée par leur propre moyen a été une aventure incroyable. Les mongoles eux-mêmes étaient étonnés de nous voir débarquer avec notre propre voiture, là où eux-même se perdent =) Ils ont souvent pris Jmi pour l’un des leurs d’ailleurs, avant qu’il ne doive parler, et là, l’illusion tombe =)

Pour partir là-bas, une bonne préparation du véhicule est INDISPENSABLE et être de préférence 2 véhicules pour circuler (en cas de plantage, on se sent moins seul…).

Enfin, N’ACHETEZ PAS LE GUIDE PETIT FUTE !!! En plus de servir à rien, il donne des éléments totalement faux ! En effet, quand il ne se contente pas de traduire le Lonely Planet (qui existe maintenant en français pour la version 2012), il vous dira « Rendez-vous en face de la dune la plus haute » pour trouver un truc…super la précision, surtout quand on a 30km de dunes, amusez-vous à les mesurer toutes…

Si vous avez des questions pour préparer votre voyage là-bas, vous pouvez nous contacter 😉

Le drapeau de la Mongolie
Le drapeau de la Mongolie

One thought on “Wok-e pédia #5 : Mongolie

  1. Bonsoir,

    Merci pour toutes ces infos qui nous serons précieuses puisque nous partons également pour un long voyage.
    Je me demandais quelle était la solution que vous aviez choisi concernant la navigation (type de GPS, logiciel de préparation d’itinéraire, carte utilisée en mongolie notamment, ..).
    Je suis en pleine recherche mais là je patauge un peu face à tant de possibilité.

    Bonne route pour votre futur voyage !

    Amicalement

    dany

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :