Il était une fois…

12 octobre.

Il y a un an exactement, la plus grande partie d’Auton(h)ome (c’est-à-dire celui qui fait plus de 1625 mm…) arrivait en Afrique du Sud pour débuter la Grande Remontée de la Vallée du Rift.

Il y a 2 ans, on rentrait de la Route de la Soie, avant de partir à moto au Maroc.

Il y a 4 ans, on rentrait de notre premier voyage au long-cours vers la Mongolie

Que d’aventures, de belles rencontres et d’expériences toutes plus enrichissantes…malgré les problèmes, les joies et les peines, on a continué et on continuera…

Mais alors, maintenant, quoi de neuf ? Pourquoi reprendre le blog maintenant ?

On constate avec plaisir des visites régulières encore, même si nos aventures commencent à dater. On nous envoie des messages sympas, et du coup, on se dit qu’il faut vraiment faire vivre un peu ce site.

Alors voilà, on vous rassure, on a des projets dans les cartons 😉 c’est en préparation…

Mais avant de raconter ça, pour faire patienter, on va raconter une autre histoire…

Il était une fois…Bibou !

Et oui, on va vous raconter l’histoire de la 4L de Hyon ! Comme tous nos autres véhicules, Bibou a aussi le droit à son récit…

En fait, au delà de l’aspect mécanique, la restauration d’une voiture, en tout cas pour nous, c’est aussi tout simplement des moments qu’on passe ensemble, avec des copains, et l’occasion d’en rencontrer des nouveaux. C’est l’excuse pour se voir, discuter et s’amuser, en vrai, pas derrière un écran !

Bibou a été en quelque sorte le fil rouge de notre vie sur Bordeaux, ce passage un peu trop court, mais qu’on a apprécié…entre 3 voyages 🙂

L’idée de la restauration a débuté…en 2012 ! Oui, il y a 4 ans ! A notre retour de Mongolie, et suite à notre installation à Bordeaux, trouver un garage était une priorité. Et ainsi, nous avons pu récupérer Bibou, qui était en gardiennage durant notre voyage, en Picardie. Attention, la virgule prend tout son sens : c’est Bibou qui était en Picardie, pas notre voyage. Quoi que, c’est aussi voire plus exotique que la Russie et la Mongolie réunies !

sam_0402

Encore « dans son jus » après son Students Challenge au Maroc début 2009, l’événement où nous nous sommes rencontrés, elle servait de voiture de tous les jours à Hyon pour aller au travail quand on habitait la région parisienne…jusqu’à ce qu’elle commence à déconner et le moteur nous lâcher.

Comme Bibou a été un vecteur de notre rencontre, on ne voulait pas s’en débarrasser, alors on s’est dit qu’on allait la refaire. Sauf que, son dernier voyage Paris-Picardie lui a été fatal : c’est trop risqué de prendre la route jusqu’à notre garage à Bordeaux. Donc, on choisit un plan B…

sam_0404

Après plusieurs centaines de kilomètres, notre fidèle Yaris qui tirait quasiment son propre poids est arrivée à destination : notre garage ! On aurait pu prendre Teddy, notre Defender, pour tirer, sauf que la réglementation française en matière de remorquage est illogique : on aurait été en illégalité à cause du poids, bien que la sécurité aurait été meilleure…bref…

Région de Bordeaux oblige, notre garage est en fait un ancien chai près de St-Emilion… 🙂 Classe, non ? Le hasard des choses fait qu’en plus, lors de notre visite de Bordeaux durant notre Tour de France, nous étions passés tout à côté de ce chai…devenu notre garage quelques mois plus tard !

L’avantage d’un chai, c’est qu’il y a de la place dedans, on peut presque tout mettre dedans ! Ainsi, on a pu ramener tous nos véhicules petits à petits.

Par contre, le gros inconvénient, c’est qu’en hiver…il fait froid !

gopr0003

Bon, voilà, on y est, maintenant, il faut se remonter les manches, alors au boulot !

Comme on le disait, restaurer une voiture, c’est aussi et avant tout, partager des moments et faire des rencontres. Et quand le garage donne sur la rue, que la porte est ouverte, et que les passants voient des jeunes travailler sur une 4L (rose qui plus est…), forcément, ils s’arrêtent, on discute…et le boulot n’avance pas, mais c’est sympa tout de même !

Entre 2 bières et 3 discussions, et en mettant Hyon au boulot, on s’en sort quand même…

sam_0407

C’est ma 2ème restauration intégrale, Jungly ma 4L ayant été la 1ère. Et pour Hyon, c’est une première ! Et sur sa voiture !

Donc on commence par la base : on démonte tout ! Portes, capots, faisceau électrique…le but étant de pouvoir séparer le châssis de la carrosserie (décaisser, pour les intimes…).

Et puis, une fois que tout est prêt, les 23 boulons de la caisse défaits, on applique un principe très simple dit du Flamby (non, je ne fais pas de politique en parlant du président français…) : c’est à dire qu’on soulève la carrosserie et on attend que le châssis se décolle !

sam_0427

Ca à l’air simple comme ça, mais quand on est 2, sans point d’accroche au plafond, il faut ruser ! Merci au cric HiLift du Defender qui nous a grandement aidés dans cette tâche…

Et puis on arrive à un stade où on a du mal à reconnaitre une voiture…

sam_0430

Là, du coup, on est content, parce que c’est pas une voiture qu’on a, mais deux ! Oué, ok, ça roule pas, enfin si, le châssis sur ses roues roule !

Maintenant, on y voit plus clair, et surtout, on n’a plus le choix : faut continuer, sinon, ça roulera pas…mais la suite, on verra une prochaine fois 😉

5 réponses to “Il était une fois…

Laisser un commentaire