Iran : le voyage à trois…

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 2 > Voyage > Iran : le voyage à trois…

Bon, je recommence cet article pour la 2ème fois, la connexion internet pourrie m’a fait perdre ce que j’ai fait avant..j’allais arrêter le blog pour de bon mais Hyon a insisté… Et tout le monde sait que ce que femme veut, fais le, sinon tu mangeras plus !

Bref…

Pour la 3eme partie de notre séjour en Iran, Olivier, un ami nous rejoint.

On vous laisse rechercher dans les archives du blog, mais Olivier est déjà apparu sur ce site, lors d’un camping de test par condition grand froid…-15° et réveil sous la neige, on se disait qu’avec ça, Olivier était un vrai aventurier !

On commence par le mettre directement dans le bain avec une arrivée à 4h du mât et un levé à 8h…mais comme on n’est pas des monstres, on dort tout de même en hôtel…

Comme nous sommes à Téhéran, et qu’on tient à nos vies et à Teddy, il est plus sage de garer la voiture, dormir en hôtel et prendre les transports en commun pour se déplacer. En fait, les iraniens sont des gens extrêmement gentils, mais quand il monte dans leur voiture, ils se transforment en bête horrible et dénué de tout sens logique ! Si vous devez conduire à Téhéran, faites comme eux : remettez votre vie entre les mains d’Allah et…cramponner votre volant et serrer les fesses ! On n’a pas eu un seul accrochage, on a survécu !

Bref, le lendemain matin, ballade à pied dans Téhéran. Alors marcher à pied n’est pas non plus exempt de risques, surtout au moment de traverser la route. Un conseil : croisez fort les doigts et lancez vous…généralement ça passe…

On a pu voir la fameuse ex-ambassade américaine. Depuis la prise d’otage de 79, les USA ont retiré leur ambassade, mais les bâtiments sont toujours là. Les murs entourant le parc sont peints avec des images anti-USA avec notamment une statue de la liberté avec un visage de tête de mort. Malheureusement, on n’a pas de photo car quand on trainait autour des bâtiments, un homme nous surveillait. Cette histoire d’ambassade et de prise d’otage est un fait très marquant dans l’histoire iranienne car suite à la révolution de 79, la république islamique a été proclamée. On vous laisse vous documenter sur ce sujet passionnant qui explique énormément de choses sur la vision occidentale de l’Iran…

En parlant de photos, il y en aura peu sur cet article, car Olivier a un peu utilisé l’appareil de Hyon, et on n’a pas encore fini le tri des plus de 1000 photos !

Juste en face de l’ambassade des USA, le musée sur la guerre Iran Irak est gratuit. Alors, on n’y apprend pas grand chose sur la guerre, c’est plus la présentation des martyrs, ceux qui sont morts pour cette guerre « subit » comme ils la présentent. D’ailleurs dans chaque ville traversée, sur l’allée principale on peut voir les photos des martyrs…cette guerre a vraiment marqué les esprits et des anciens combattants vous montreront fièrement leur carte militaire !

Bref, pour revenir sur des sujets un peu moins belliqueux, quoi que…

On l’a dit et on le répète, la circulation c’est dingue ! En fait c’est tout Téhéran qui est dingue, cette immense ville de plus de 15 millions d’habitants grouille dans tous les sens ! Des gens partout, des voitures qui klaxonnent en permanence et des motos même sur les trottoirs !

Bon, en fait, pour les motos, on a eu un gros coup de coeur ! Leur petite Honda a un côté vintage, mais pourtant elles sont neuves !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elles sont parfaites et adaptées à la taille de Hyon ! Va falloir qu’on s’en trouve une lorsqu’on sera rentré ! Et vu ce qu’ils font avec ici, on peut partir au bout du monde avec ! Pas besoin de plus !

Pour en revenir à Téhéran, le soir, pour s’échapper de la cohue générale, de la chaleur et autre nuisance citadine, on fait comme les locaux ! On prend le métro…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous pouvez d’ailleurs noter que le métro est clean, blanc…il sent pas mauvais, bref…pourquoi le métro parisien est le plus pourri au monde ??? En tout cas en comparaison avec Saint-Petersbourg, Moscou, Almaty…

…et le métro nous mène à Darband ! Les montagnes au nord de Téhéran ! Des vrais montagnes avec de la neige en hiver ! Oui, en été il fait plus de 40° et en hiver il neige ! Incroyable cet amplitude thermique !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En tout cas, Darband est un lieu très sympa ! Le long des petites rivières des restaurants et maisons de thé sont installés ! Après une petite marche on peut donc manger des bonnes brochettes avec une bière sans alcool !

Mais bon, faut visiter aussi Téhéran un peu…notamment sont immense bazar, qui totalise plus de 10km d’allées ! Principalement fréquenté par des pro, grossistes et exportateurs il offre malgré tout un spectacle haut en couleurs…et des produits sortis d’on ne sait où 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le vendeur aura même l’audace de vous dire que c’est un original…enfin pour le coup oui, c’est original mais pas dans le sens qu’il pensait 😉

À deux pas du bazar, une fois que vous vous serez bien perdus, vous tomberez sur le Golestan Palace.

Pour résumer ce lieu c’est simple : prenez une bonne dizaine de bâtiments super maxi bling-bling, rangez les autour d’un joli jardin comme ils savent les faire en Iran, et voilà !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par exemple, ici, le bâtiment du trône… Lunette de soleil obligatoire pour ne pas être ébloui par l’un des nombreux miroirs taillés et faisant la décoration…

Si vous aimez les bijoux et tout ce qui brille d’ailleurs, allez voir la collection des bijoux nationale…vu qu’on a une fille dans le lot, forcément on a du y aller…dans le coffre-fort d’une banque, vous pourrez voir le plus gros diamant de votre vie ou encore un globe terrestre tout en diamant et pierres précieuses…

Mais le point culminant d’une visite à Téhéran, en tout cas pour nous, c’est la Milad tower, leur tour Eiffel locale. C’est une tour de télécommunication, la 6ème plus grande au monde, et elle offre une vue panoramique sur la ville…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plaisir ultime : prenez un café en regardant cette ville grouillante d’en haut…c’est comme ça qu’on apprécie le plus Téhéran !

Après quelques jours à la capitale, il est temps de partir, direction le nord pour aller voir la mer Caspienne !

Téhéran c’était la partie facile pour Olivier car on était en hôtel…la suite, en camping sauvage, sera un peu plus dur pour lui. Chaque nuit, un événement trouble son sommeil…quand on lui laisse Teddy, il passe la nuit avec des moustiques qui l’empêchent de dormir, quand il prend la tente c’est le vent qui le tient éveillé…et quand on trouve un bon bivouac on est réveillé en pleine nuit par des pêcheurs qui ont peur qu’on se fasse voler ou égorger en dormant ici…:-) bref, pas de tout repos pour Olivier qui n’est pas habitué à tout ça…heureusement qu’après ces 10 jours avec nous il prend 2 semaines de vacances pour s’en remettre.

On arrive sur la Caspienne et on repère un endroit sympa pour se baigner. L’endroit est sympa car en fait la baignade est interdite alors tout le monde se baigne, de façon mixte, mais habillé !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oui, on peut se garer sur la plage…enfin même si on peut pas, tout le monde le fait…

Le nord constitue en fait la route pour aller en Turquie, suite logique de notre voyage…en fait, depuis le Kazakhstan, on est sur le chemin du retour : on tire vers l’ouest 🙂

En route, on visite un château des assassins, cet ordre de tueurs pro est né en perse ! Leurs châteaux, construits en hauteur, étaient la figuration de leur paradis sur terre : du haschich et des femmes.

Petit aparté : le mot paradis est un mot d’origine perse !

Bref, le château, pour voir ce qu’il en reste, faut grimper, en plein cagnard, sinon c’est pas drôle…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au début de l’ascension Hyon a encore le sourire…quelques mètres plus haut, sous son voile par un bon soleil de 14h, c’est autre chose…

On fait halte aussi à un mausolée qui a la particularité d’avoir le plus grand dôme en brique du monde…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça paye pas de mine comme c’est tout seul dans le paysage, mais oui c’est grand…hélas de dedans on ne verra rien à part une forêt d’échafaudages, l’édifice étant en restauration !

Et enfin, on arrive à Tabriz. Charmante petite bourgade de 1,5 millions seulement, juste 10 fois moins que Téhéran !

En se baladant en ville, on découvre des vitrines d’un autre temps…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour les jeunes lecteurs de ce blog, ce que vous voyez ici ce sont des téléphones fixes et filaires ! L’ancêtre de votre smartphone ! Le concept est le même : joindre vocalement votre correspondant, quoi que je ne suis pas sûr qu’aujourd’hui on puisse faire ça avec un smartphone…faut voir s’il y a une application pour ça…

Lors de notre passage à Tabriz, coup de chance, le bâtiment municipal était ouvert ! On a donc pu visiter le carpet hall !

Les tapis, c’est un peu la 2ème religion en Iran…on l’a déjà dit, oui, je sais…mais là, c’est un truc de dingue : le tapis prend toute la pièce !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est juste exposé, comme ça, on marche pas dessus…il décore comme un tableau décorerait un mur…d’ailleurs pour leur mur, ils font des tapis-tableaux au lieu d’avoir des peintures…

Et puis la fameuse mosquée bleue de Tabriz…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oui, OK, elle n’est pas bleue…c’est parce que les tremblements de terre ont fait tomber toutes les céramiques bleues qui recouvraient autrefois les façades…il ne reste que le portail principal qui est bleu…du coup, va falloir soit restaurer soit changer de nom, enfin faire quelque chose quoi…

En France, à Paris, on a le Panthéon. Ici, ils ont pareil, mais en plus fou : on met pas juste 70 personnes dedans, mais 410 ! Des poètes, des artistes…Tabriz a toujours été la ville refuge des hommes d’art, grâce à sa position géographique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cet édifice moderne, dans un style dont on ne connait pas le nom (Pauline, c’est ton boulot ça, c’est quoi ce style architectural ?) date en fait de la fin du 20eme siècle. Il peut se visiter et ainsi en apprendre plus sur quelques-uns des personnages enterrés ici.

Mais si on va à Tabriz, c’est avant tout pour son bazar, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO !
Avec ses façades en briques, ses dômes pour évacuer la chaleur et ses places rafraîchissantes, il fait bon de se perdre dans les 7km² qui constituent ce lieu !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Partout en Iran, le bazar est encore le centre de la vie locale !

Mais le temps passe, et nos visas vont expirer ! Il faut quitter Tabriz !

Sur le parking, on rencontre 2 anglais qui participent au Mongol Rally : ils sont pas arrivés ! Leur Lada est en panne, ils viennent d’apprendre que les cartes bancaires ne marchent pas en Iran, et comme ils sont british, ils doivent avoir un guide avec eux en permanence… Bonne chance à eux ! Au moins ils gardent le sourire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On devait quitter Tabriz rapidement pour faire la route, mais c’était sans compter sur la gentillesse et générosité des iraniens ! Alors qu’on était tranquillement dans un parc pour manger nos fruits qu’on nous avait donné par dizaines de kilos lors d’un bivouac précédent, une jeune femme nous invite à rejoindre sa famille qui pique nique… On n’a d’autre choix que d’accepter, et on s’installe avec elles !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On voulait manger léger, c’est raté ! Elles sortent de leur panier des délicieux accompagnement à manger avec le pain…la courte pause durera des heures, mais avec grand plaisir car c’est agréable de rencontrer des gens et en apprendre un peu plus sur leur culture.

On arrivera finalement à nous extirper de ce délicieux pique-nique, direction une église arménienne près de la frontière azéri (logique…).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’église saint Stephanos a plus de 2000 ans ! Elle existait avant le christianisme sous la forme d’un lieu de culte zoroastrien…ce sera notre dernière visite en Iran, il est temps de passer la frontière turque…

L’Iran est un pays qui nous a énormément marqué. Sa culture, sa population, ses paysages, tout nous donne envie d’y revenir ! Oubliez vos a prioris sur ce pays et foncez le voir avant que le tourisme de masse ne le transforme !

Un grand merci à Olivier de nous avoir rejoints sur ce petit séjour, ça n’a pas été facile pour lui tous les jours, et ça continuera en Turquie !

Aller, à bientôt !

PS : il n’y aura plus d’article avec photos sur le blog jusqu’à notre retour en France. Je viens de passer 3 soirées pour pondre celui-là, j’en ai vraiment marre !

5 thoughts on “Iran : le voyage à trois…

  1. Tu devrais taper ton article offline dans un notepad pour éviter tes galères d’internet, non ?

    PS : Galvin Klain, énorme 🙂

    1. Je tape avec l’application WordPress, donc hors ligne, une fois en ligne ça pousse image et texte…sauf cette fois j’ai tout perdu !

  2. Non , non , tu ne vas pas nous laisser sans lecture jusqu’à votre retour quand même !!!! Motive-toi , si non tu vas mourir de faim . Ce que femme veut ….

    L’ Iran est un pays à découvrir , si l’on s’en tient à vos récits .

    Bises à vous deux .

  3. encore un superbe reportage, c’est vrai que sa donne envie d’y aller, et que l’on est loin des cliches que l’on nous vend a la télé et dans les médias, sa a l’air vraiment intéressant a visiter ce pays , mais de grâce continu a nous faire partager votre voyage au moins jusqu’à la frontière française , bonne continuation
    bises a vous
    Denis

  4. Salut les amis, je vous suis depuis le début du voyage, et c’est toujours avec un grand plaisir que je lit vos récits. Vous me donner presque envie de partir à l’aventure. En tout cas, comme le dit Denis, on se rend bien compte de la différence entre ce qui nous est montrer chez nous et ce que vous nous raconter. Et ça donne vraiment envie de visité ses pays.

    Aller bon courage courage pour la suite.

    Wilfried.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :