Kyrghizistan : le lac Song Kul

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 2 > Voyage > Kyrghizistan : le lac Song Kul

Salut,

Aller, encore un article sur notre petite escapade du weekend dernier : le lac Song Kul.

En attendant notre visa iranien, on met le temps à profit pour visiter un peu le pays.
Hyon, qui adore les chevaux, et force Jmi à chaque voyage à monter à cheval, voulait faire une rando équestre…le lac s’y prêtait idéalement bien.

On quitte Bichkek direction Kochkor pour organiser notre petite virée. On passe par le CBT, community based tourism. Cet organisme permet de faire travailler directement la population locale et ainsi l’argent versé profite directement aux habitants.

La rando dure 3 jours, avec 2 jours de cheval et 2 nuits en yourte… On se refuse rien !

Le premier jour, on grimpe doucement la montagne pour arriver à un jailoo, un pâturage d’été. Le camps pour la nuit est encerclé de montagnes vertigineuses, qu’on passera le lendemain.

image

On est hébergé par une famille kirghiz, ce qui nous donne ainsi l’opportunité de manger local, et partager leur vie.
Ce qui est frappant, c’est de voir quelle vie simple ils vivent, mais rien ne leur manque ! Ils ont un troupeau de chevaux, moutons et vaches qui leur fournit quasi tout ce qu’il faut : à manger, du lait, de la laine…au milieu des montagnes là haut, il n’y a rien, alors il faut être débrouillard, et ils le sont, et dès leur plus jeune âge !

L’exemple de la petite Arianna, 2 ans et demi…à son âge, elle est bien plus débrouillarde que les gamins chez nous, et pourtant, elle n’a pas un seul jouet, les adultes vivent leur vie à la ferme et à la maison et c’est elle qui s’adapte, qui apprend, se débrouille…

image

Voir la vie là haut est une très grande leçon pour nous occidentaux : on se plaint de petites choses, de petits problèmes qui n’en sont pas, eux, ils auraient des vrais raisons de se plaindre, mais non…
La vie simple, sans complication…
L’électricité fonctionne que s’il y a eu assez de soleil dans la journée pour recharger une petite batterie et alimenter le soir une petite télé noir et blanc qui diffuse un film DVD où il faudra du coup plusieurs soirs pour le regarder…la lumière est donnée par une petite ampoule de voiture accroché au plafond et alimentée par une batterie de voiture…
Incroyable et impensable pour nous, mais leur quotidien pour eux…

Le soir, nous partageons la yourte avec un autre couple de français, eux aussi en balade, Clément et Camille.
Le matin au réveil, c’est bien sur les filles qui mettent du temps à se lever…

image

Le lendemain, on remonte en selle pour passer un col…on quitte la famille, le jailoo et en hauteur, les paysages sont grandioses !

image

Pour le coup, même si Jmi n’est pas fan du cheval, pour le coup, il est bien content car c’est le cheval qui force 🙂

image

Bon, sauf qu’en haut du col, comme il y a de la neige, faut mettre pied à terre et finir à pied…mais une fois en haut, le lac est visible ! On est à 3400m d’altitude !

image

Du coup, c’est parti pour la descente ! Quelques galops au milieu de paysage qu’on ne voit que dans des films…on vit l’expérience kirghiz à fond !

image

Et on arrive au prochain bivouac…imaginez : un lac, en fond des montagnes enneigées, et des yourtes…c’est tout…

image

Lorsqu’on arrive aux yourtes, on nous offre une collation : du pain, de la crème, une sorte de beurre, de la confiture…et bien sur du thé ! Tout cela est fait maison, et c’est délicieux…

Les occupations ici aussi sont tournées autour des troupeaux, la traite des animaux, et la transformation du lait, par exemple pour en extraire la crème

image

Il y a aussi de l’artisanat, avec de la couture, ici des coussins et couettes garnies de laine de mouton…on a testé, c’est très très chaud !

image

Le maître mot de cette escapade, c’est simplicité. Par exemple, la cuisine. La cuisine, c’est la construction en « dure » devant les yourtes…

image

Un équipement rudimentaire mais fonctionnel qui permet de faire de délicieux repas : pour le soir ça sera poissons péchés dans le lac !

image

Après 2 jours de cheval, et pas trop de douleurs aux postérieurs, il est temps de laisser nos montures…au revoir Canasson !

image

(Pour ceux qui suivent le blog, cette photo fait référence à une photo similaire d’un article en Mongolie…juste le moyen de transport qui change…photo d’ailleurs qui a été plagiée, n’est ce pas Pauline ?)

Petit point architectural (dédicace à Pauline) : la yourte
Élément principal de la vie nomade, la yourte c’est un peu leur tente Quechua 2 secondes… : c’est démontable et transportable…mais ça tient bien plus chaud !
Toute la structure est en bois, sans un seul clou !
L’armature qui fait le tour, est un ensemble de croisillons en bois de saule, chaque latte est fixée à l’aide de lien en cuir au lieu d’avoir un clou.
Le toit repose sur cette armature, lui aussi lié avec des lanière.

image

Le sommet de la yourte, élément central et emblématique car présent sur le drapeaux kirghiz, est la pièce qui maintient l’ossature qui constitue le toit…

image

Le tout est recouvert de grand tissus épais constitués de laine de mouton…Très isolant et chaud !
Bref, une yourte c’est un trésor d’ingéniosité, éprouvée depuis le temps.

Le petit mot de la fin
Il est très difficile de faire ressentir les émotions qu’on a vécu durant ces quelques jours, tellement on en a pris plein les yeux.
C’est vraiment une très grosse claque, et une très grande leçon de vie de voir la vie que mène une grande partie de kirghiz…
Une expérience à faire et à vivre impérativement, ça donne à réfléchir…

image

20 thoughts on “Kyrghizistan : le lac Song Kul

  1. c’est toujours superbe, le recit donne envie les photos sont top , quelle leçon d’humilité de voir ces peuples ce suffirent de 3 fois rien, ils vivent a des annees lumiere de nous et de notre confort mais c’est eux qui ont raison
    a bientot bises a vous deux
    denis

  2. C’est magnifique, ça donne envie! C’est génial que vous ayez pu partager la vie de ces familles! Continuez à bien profiter du voyage…
    Gros bisous!

    1. On a décidé qu’on va acheter un troupeau et s’installer ici, comme ça on profitera en immersion totale ! Pis tu pourras venir nous voir, pas de visa ici 🙂

  3. très bel article, vs etes en train de vivre des trucs que vs raconterez a vos petits enfants ! et sinon devant la photo du cheval je me suis dis « tiens j’ai l’impression de l’avoir déjà vu celle la? » juste avant de voir ta parenthèse…très contente si je t’ai inspiré niveau photo!! et aussi merci pr la cacedédi, jkiff vraiment les yourtes…j’en veux une !! a bientot sur skype bisous!

  4. I doivent quand même se faire…suer…Ils ne saventpas que le foot, c’est l’opium du peuple ?

    1. Ah si, le foot ils connaissent ! N’importe qui ici pourra citer Zidane, le PSG, l’OM…mais pour le moment personne n’a parlé de Sochaux…

  5. Côté paysages et les personnes, on dirait un peu ce que vous avez fait en Mongolie, non ?
    En tout cas, c’est très beau 🙂

    1. En fait, non c’est très différent de la Mongolie. On a l’impression que ça ressemble, c’est ce qu’on ressentait via les reportages TV mais une fois dedans, on note vraiment une culture différente.

  6. Bravo les cavaliers philosophes pendant ce temps là pauvres civilisesque nous sommes ,nous debattons avec des prolblemesadministratifs quasi in solubles et pourtant…Alors vivement la siute du voyage sur lme blog! bisous

    1. C’est dommage que vous ayez du laisser tomber le Tadj, car pour le coup, il me plaît encore plus que le Kyr !
      Mais au Kyr, j’ai repéré quelques coins sympas pour élever son troupeau et passer ses vieux jours…;-)

      1. Y passer ses vieux jours ??? Comment faire pour y rester en hiver ? Ce n’est sûrement pas les mêmes que ceux que nous avons ici . Comment faire quand tu auras besoin de médecin ???

        1. Bah en hiver faut descendre à Bichkek, c’est à 800m, donc ça doit aller…pis c’est la capitale, il y a tout ce qu’il faut…
          Pis surtout y’a de la bonne bouffe bien grasse pour survivre par temps froid !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :