Maroc : un petit tour et puis…

Salut,

Oui je sais, ça traine les articles…mais le temps manque ! Surtout sur un petit voyage comme ça !

Aller je fais l’effort tout de même…mais c’est dur, Hyon n’étant pas là, y’a personne pour me motiver !

Au boulot !

Tout d’abord pour arriver au Maroc, faut prendre le bateau…comme je l’avais déjà dit on prend le bateau de Barcelone…

Dimanche soir, alors qu’on est sur le parking du terminal du ferry et qu’il commence à pleuvoir, je commence à pousser ma moto à l’abri. Mais c’était sans compter sur l’imbécilité de la police espagnole ! Oui, je le dis haut et fort, la police espagnole sur le parking du terminale est tout simplement stupide ! Parce que j’ai poussé ma moto sur 10m sans mettre mon casque (moteur coupé et poussette à côté de la moto) on me colle 100€ d’amende ! Je conteste, et je demande à ce qu’on appelle l’ambassade de France car là il y a manifestement un abus, mais on me refuse tout on me dit juste que si je paye pas on embarque la moto…faut payer en espèce évidemment…

Plus de 5 mois en Asie centrale et jamais de souci avec la police, jamais d’abus de pouvoir pour vous prendre de l’argent, et ça arrive ici, en Europe…et nombres de personnes qui ont assisté à la scène m’ont rapporté divers abus qu’ils ont eu aussi en Espagne…bravo à la « civilisation »…il y a vraiment un problème chez nous, en occident…on peut vraiment le dire en fait, on est totalement à l’ouest…

Bref passée cette histoire qui ampute bien mon budget, c’est parti pour plus de 30h de bateau…

…mais une fois au Maroc, l’attente en vaut la peine.

Chefchouen

Notre première étape est une petite ville au sud de Tanger, sur la route de Fès / Meknès.

Charmante petite ville avec son ancienne ville toujours habitée et de bleue vêtue…

image

Je fais des photos  » à la Hyon » vous avez vu ? 🙂

Et puis du coup nos premiers repas marocains, sur la route, dans des cantines sans prétention…

image

Des haricots avec des pieds de moutons…moi j’ai trouvé ça excellent, Noël un peu moins…

Azrou

On continue vers le sud vers Azrou…un classique, car on va là-bas pour la forêt de cèdre remplie de petits singes !

image

Ils ne sont pas effrayés par les humains, tellement habitués à la présence de l’homme et surtout de la bouffe qu’il rapporte ! Attention toutefois de ne pas trop les embêter car le petit coup de mains/pattes n’est pas loin ! Et ils ont de la force les bougres ! 🙂

On est au Maroc au moment de la fête du Sacrifice, donc il y a du monde sur les routes : les familles se regroupent pour la fête, un peu comme on le fait en Europe pour Noël. On redouble donc de prudence sur la route, mais heureusement ici ils conduisent bien !

Merzouga

On descend toujours dans le sud à Merzouga…un très grand classique et qui pour moi a une importance particulière : c’est lors de mon premier raid en 4L au Maroc, alors que j’ouvrais ma tente en apercevant le levé de soleil que j’ai décidé que je voulais voyager par la route…

image

En fait ce cordon de dune, début du Sahara n’est pas si grand que ça…tout autour le paysage est plutôt pierreux.

Ce qui ne change pas au fait que le paysage est splendide ! Toutefois, notre séjour à Merzouga sera perturbé par le rallye du
Maroc qui a lieu en même temps. Je vous laisse imaginer des centaines de camions, 4×4, motos et autres quad s’amuser sur les dunes…

Je fais pas dans l’écologie, mais est-ce vraiment nécessaire de détruire le paysage pour s’amuser ? Sans parler des tous ces malades qui roulent à 140kmh sur piste où des gens circulent, vivent ou travail…

Sérieusement, on va au Maroc car les paysages sont magnifiques, c’est LA cours de recréation pour nous occidentaux, mais on peut pas y jouer intelligemment ? Même un raid en 4L de 1500 voitures ruinent un paysage, pas forcément les gros véhicules…

Bref, notre route continue, on décide de quitter le goudron pour prendre des pistes…moins de monde qui y circule…

N’kob – Boulmane Dadès

On avait prévu de passer la nuit dans le petit village de N’kob et de faire des boucles autour de ce village…mais c’est l’Aïd, fête du sacrifice, donc tout est fermé… On prend alors la direction de Boulmane par la route qui est en fait…une piste !

Une grande première pour moi sur des pistes : on franchit plusieurs cols, donc ça monte et ça descend sec, le tout sur un chemin bien pierreux…

image

Ça fait un peu peur au début, mais c’est beau ! On voit la piste au fond qu’on doit prendre…et si on sort de la piste bah on tombe au fond dans le lit de la rivière qui est à sec…

image

Passé l’appréhension, c’est vraiment sympa de rouler là car c’est beau, et il n’y a personne…le genre de piste qu’on adore faire avec Teddy Hyon et moi 🙂

Bon malgré tout il faut l’avouer, j’ai subit 3 crashes en 70km de pistes…merci les barres de protections et les valises qui ont fait leur boulot : Tripy n’a rien !

Au début j’avais annoncé que je partais sans valise, mais les motards rencontrés en Asie centrale m’ont dit de prendre des valises…en cas de crash, ça protège la moto…merci à eux, ils ont eu raison !

Les gorges du Dadès et de Todra

Depuis Boulmane, on attaque une boucle entre les 2 gorges…j’apprécie vraiment ce passage : superbe route avec des paysages colorés !

image

Attention toutefois dans les virages, ne pas prendre trop d’angle car c’est très souvent qu’il y a du gravier qui glissent ! Mais le plaisir n’étant pas d’aller vite mais juste rouler au milieu de ces paysages grandioses !  Même si des fois ça fait bizarre de se faire doubler par une mobylette…

On continue la route jusqu’à Agoudal, et là, la route laisse place de nouveau à la piste…

image

C’est encore une longue piste assez technique pour moi. Mais en progrès car pas de chute ! En même temps vu la configuration, une chute peut vite être dangereuse car d’un côté la montagne et de l’autre…le vide 🙂 ça aide à rester concentré et à progresser vite, très vite ! J’ai pas trop de photos mais des vidéos…vous comprendrez bien que je préfère garder mes mains sur mon guidon…

Et on arrive à Agoudal, une guesthouse vraiment charmante ! Ça valait le coup…et coup de chance, dans le village on fête l’Aïd alors on assistera à des chants et danses…

image

La route du lendemain sera plus tranquille car goudronnée…et on descend par les gorges de Todra…y’a un petit côté Indiana Jones dans les gorges…

image

Une dizaine de jours avant la route dans cette gorge était totalement inondée ! Heureusement que maintenant c’est sec car passer des rivières en moto c’est pas comme en Def !

En revenant sur la route, on fait halte dans un café…et regardez l’enseigne !

image

Le students challenge fait halte ici, en tout cas les équipes logistiques ! Le students c’est le raid où on s’est rencontré avec Hyon 🙂

L’étape du jour c’est Ouarzazate et ses environs.

Ouarzazate et Aït Ben Haddou

Comme tout le monde le sait, Ouarzazate c’est un gros lieu de tournage de films, studios et autres…le Hollywood local en somme.

Un petit arrêt de visite de studio notamment le château qu’on voit dans Games of throne.

image

Mais on ne reste pas à Ouarzazate, on va vers le village d’Aït ben Haddou.

Le village et sa kasbah, ville fortifiée sont inscrits au patrimoine UNESCO.

image

Et comme c’est tout proche de Ouarzazate des films sont aussi tournés ici…et d’ailleurs on assiste au tournage d’une série « Toutankamon » avec Ben Kingsley !

C’est marrant de voir l’envers du décor…

image

Des soldats égyptiens lors de la pause 🙂

Comme j’aime camper et Noël préfère avoir une chambre on prend un endroit où on peut faire les deux…et j’installe mon bivouac 🙂 en fait je squatte le parking quoi…

image

Et je serai en bonne compagnie le soir !

image

La tortue a apprécié ma nouvelle selle confort car après l’avoir descendue elle s’accrochait à la moto comme pour remonter 🙂

Je remercie d’ailleurs au passage JM Briant pour le boulot sur la selle : rabaissée (pour que je touche mieux le sol quand je sors les pieds) et confortable (j’ai pas mal aux fesses après des heures dessus) ! Au top ! Je pourrais dormir sur la moto, si j’arrivais à résoudre l’épineux problème de l’équilibre en dormant…

Le lendemain matin, j’assiste au levé de soleil derrière la montagne village d’Aït ben Haddou…

image

Voilà pourquoi j’aime camper : se réveiller avec le soleil le matin…petit plaisir simple et gratuit dont on ne profite pas assez dans sa vie de tous les jours…

Aller, direction Marrakech…

Marrakech

Une belle journée de route encore…des petits villages à même les montagnes, presque troglodytes, bien intégrés, presque invisibles parfois…

image

Je crois que le rouge est la couleur qui a le plus dominé sur ce séjour au Maroc ! Les montagnes déclinent des rouges différents…j’aurais dit ocre si je savais ce que c’est cette couleur 🙂

Et puis Marrakech…

Je suis bien obligé d’évoquer la grande place centrale de cette ville : lieu de rencontre et d’activités..

image

La place est encore plus animée le soir qu’en journée ! Avec le souk, ses restaurants éphémères et autres charmeurs de serpents…il est agréable d’y déambuler le soir. En plus avec ma tronche passe-partout on me prend pour un berbère alors je suis pas embêté par les vendeurs…

image

Le lendemain la place est vide et tranquille…on peut alors y faire un tour en moto…c’est l’avantage de la moto, on peut aller presque partout !

Et comme on a pas mal roulé il est temps de se poser un peu…

Cascades d’Ouzoud

Direction les cascades d’Ouzoud. Là, on passera 2 nuits pour se reposer et se poser un peu…

Un camping très sympa offre un lieu idéal pour planter ma tente

image

Et puis la visite de cascades non loin…en fin d’après-midi les couleurs sont vives et intenses, il ne fait pas trop chaud ce qui permet de faire une marche d’une heure et demi agréable !

image

Ce repos fera du bien car conduire une moto c’est bien plus fatiguant que conduire une voiture ! Ça demande de la concentration en permanence sinon c’est la chute.

Pas mal de gens qu’on rencontre, des motards, sont étonnés de me voir avec une Triumph Tiger 800, qui n’est pas une moto qu’on rencontre fréquemment chez les voyageurs. Toutefois, j’en suis vraiment content et les gens sont surpris de voir qu’en fait la moto a toute les qualités d’une grande voyageuse ! Peu de constructeurs ont réussi à faire rentrer presque 100CV dans un trail d’environ 200kg !

Il reste encore pas mal de km à faire on verra si je suis toujours content de ma monture !

Aller a bientôt !

7 réponses to “Maroc : un petit tour et puis…

  • sa fait plaisir d’ avoir des nouvelles, toujours au top pour les reportages! superbes photos , et oui la moto ben …il y a que 2 roues!
    bonne continuation a bientot
    denis

  • Bravo Denis !!! Je suis battue une fois de plus .

    On attendait cet article depuis le départ . Bravo et merci à toi d’avoir pris le temps de le rédiger , malgré l’absence de Marion .

    La police espagnole ou plutôt les policiers abusent de leur pouvoir certainement pour faire rentrer de l’argent liquide dans leur poche . Ne te fais plus avoir au retour .

    Quel dépaysement , en voyant le payasage magnifique de ce pays .

    Tu aurais dû embarquer la petite tortue dans tes bagages , puisqu’elle ne voulait pas lâcher ta moto . Cà ne demande pas trop de soins , ces bestioles là !!!!

    A bientôt , fiston .

    • La prochaine fois surtout j’aurai du temps, je me ferai embarquer et j’appellerai l’ambassade de France !

      J’y ai pensé pour la tortue mais j’ai pas la place 🙂 je lui ai dit qu’elle pouvait courir derrière la moto, je suis parti et en me retournant je l’avais déjà distancée…

  • elle est en fool ta moto? pour battre une tortue sur un depart ….trop fort 🙂

    • Oui full 🙂 mais la tiger c’est 95cv de toute façon…battre une tortue c’est pas mal, vu les raclées qu’on se prend par les mobylettes !

  • Super Jmi, heureux de te lire et d’avoir de tes nouvelles.
    Pat et Pat
    Wokipi

Laisser un commentaire