Bye-bye Bibou, bienvenue…Jungly !

Accueil > Blog > Véhicules > Bibou > Bye-bye Bibou, bienvenue…Jungly !

On est début septembre, dernier message début juin…On a fait trop de trucs cet été, manque de temps pour écrire !

On va commencer un peu dans l’ordre…

Comme on l’avait signalé il y a quelques mois, nous sommes dans l’obligation de vendre Teddy, notre Defender, et Bibou, la 4L de Hyon. On avait mis les annonces en ligne début mai, mais on était bloqué en Suisse à cause de frontières fermées avec la France : impossible de ramener nos véhicules en France pour les vendre. Mais ce temps nous a permis d’avoir des contacts intéressants avec des gens, et d’autres, bien moins intéressants…

Bibou

Le marché de la 4L a totalement évolué en 12-13 ans ! A l’époque, j’avais acheté ma 4L, Jungly, a 500€, contrôle technique, tout en règle, roule nickel…un an plus tard, Hyon trouvait Bibou à 1200€. Une bonne dizaine d’année plus tard, on ne trouve rien en dessous de 4000€ ou alors il y a du boulot à faire !

On a souhaité mettre un prix juste sur la voiture, sans abuser, pour donner un coup de main à des jeunes qui voudraient se lancer dans une aventure en 4L, mais pas pour aller faire un 4L Trophy.

Pourquoi pas un 4L Trophy, alors qu’on a nous même participé à des raids ? Parce qu’on a passé du temps à restaurer cette voiture et qu’on n’a pas envie de la voir se faire détruire par les premiers étudiants en école de commerce venus qui n’ont jamais conduit et qui pensent vivre l’aventure de leur vie. Ou encore des petites jeunes qui font le 4L Trophy « au profit d’une association contre le cancer du sein, alors une 4L rose c’est parfait, et à ce titre-là, on pourrait les soutenir en vendant la voiture moins chère« . Ou un étudiant en école d’ingénieur qui veut nous apprendre ce que c’est une 4L pour trouver des arguments pour faire baisser notre prix bas…

Bref, on a eu ENORMEMENT de contact sur la vente de Bibou car on avait en fait un prix TRES bas pour une voiture restaurée et dans cet état. Mais finalement, le premier coup de fil, le premier contact s’avérera être le bon : Carole & son copain.

Ils nous appellent, on passe plus d’une heure au téléphone et expliquent leur projet : à la base, ils voulaient faire un voyage en Amérique du Sud, mais la Covid est passée par là. Donc ils ont un budget dispo pour se trouver une voiture ancienne et fun, à aménager pour parcourir les routes de France les weekends et les vacances. Bingo ! C’est exactement ça qu’on voulait pour Bibou ! Après ce premier contact, on reste en relation jusqu’à l’ouverture des frontières pour ramener la voiture en France. Pour l’anecdote, en fait, ils cherchaient un Kangoo rose (le truc improbable et introuvable), donc finalement, ils ont quand même trouvé leur bonheur !

On prend la route, un samedi matin pluvieux. Jmi est au volant de Bibou, et Hyon et Nana au volant de Baly (enfin Nana dans son siège auto bien comme il faut, elle n’a pas l’âge pour conduire encore…), pour passer la frontière (car la voiture n’était pas censée être là…).

Après 4 ans avec nous en Suisse, où Bibou n’avait fait que des petits trajets (déchetterie, déménagement,…) c’est malgré tout sans appréhension qu’on part pour près de 200 km dont 99% d’autoroute, sans outil, sans sangle de remorquage, juste de quoi faire une vidange arrivés à bon port. On part confiant !

On est étonné par la forme de cette voiture qui démarre et roule vraiment bien, plus de 110 km/h sans pour autant forcer. Après la frontière, Hyon prend le volant de Bibou, pour une dernière fois. Alors qu’une voiture la dépasse, les occupants ont des grands sourires, des pouces levés, font des photos : Hyon se rappelle ce qu’une 4L provoque comme réaction de sympathie, et elle a un gros pincement au cœur et des larmes qui montent…

Cette réaction peut paraître étrange pour pas mal de monde, mais en fait, nos véhicules, c’est plus qu’une part de notre histoire, c’est en fait comme ça, grâce à ça que tout a commencé ! On se sépare de tout un pan de notre vie, un pan important car il nous a mené jusqu’ici. Et là, on sait que c’est vraiment la dernière fois qu’on a Bibou en main…

On arrive à Chambéry, où, par hasard, une amie de Hyon, qui était sa copilote durant le raid Students Challenge, donc l’autre propriétaire de la voiture, s’est installée depuis quelques mois à peine. Bibou restera là, aux mains d’Emilie qui s’occupera du contrôle technique, utilisera un peu la voiture en attendant la visite de Carole & son copain, les futurs potentiels acheteurs.

On se donne rendez-vous la semaine suivante, ils viennent et ils sont emballés : ils la prennent sans hésiter, sans discuter ! Cerise sur le gâteau, ils sont souvent sur Chambéry alors pour eux, ça tombe super bien.

On se retrouvera deux semaines plus tard pour finaliser la vente : papiers, paiements et passage des clés…mais juste avant ça, la veille, coup de panique : Emilie en déplaçant la voiture a entendu que ça chauffait ! On parle souvent du joint de culasse en 4L, mais on a fait en sorte que Bibou ne chauffe pas. Jmi part faire un tour avec son papa pour voir d’où vient le problème. Non pas que Papa Jmi soit mécano, très loin de là, mais il voulait bien faire un dernier tour de Bibou aussi.

On trouve le souci : un faux contact sur le ventilateur (un SPAL, donc ça souffle fort ! ) car la cosse est pas toute neuve, donc le ventilateur ne se déclenche pas toujours. On signalera le souci aux acheteurs, pour pas qu’ils aient de mauvaises surprises et partent contents de leur achat.

Et puis vient le difficile moment de voir Bibou partir…

On commence par le « mode d’emploi » de Bibou : pour qu’elle démarre, il faut relâcher la clé, on sait pas pourquoi elle fait ça, mais elle a toujours fait ça. Le lave-glace n’est pas automatique mais c’est une pompe à pied. Il y a un starter manuel…Bref, pleins de petits trucs évidents pour nous, mais pas forcément pour ceux qui n’ont jamais conduit de véhicules anciens.

Une petite photo avant/après, ou plutôt anciens et nouveaux propriétaires…et surtout, voir le grand sourire de Carole & son copain au volant de Bibou nous réconforte !

Au revoir Bibou, et bonne route ! Merci pour toutes ces années, et pour la plus belle rencontre qu’on ait pu faire grâce à toi : Hyon et Jmi !

Et voilà, une 4L de parti…et juste à ce moment-là, une autre 4L de retour : Jungly !

Jungly

Parce que la vie est drôle et aime bien faire des blagues, juste quand Bibou part, Jungly revient ! Durant tout ce temps, 3 ans, Jungly était en restauration chez un copain. Ça a un peu traîné en longueur, mais pile au moment où il m’annonce que cette fois-ci c’est bon, c’est fini, on ne peut plus garder nos voitures en plaque française en Suisse ! Bah oui, mauvais timing…

Donc, plus question de la faire venir en Suisse, mais…après 3 ans de restauration, il est dur de se faire à l’idée de la vendre. Si Bibou avait son lot de souvenirs, Jungly c’est pire : Jungly, c’est un peu l’histoire de 3 couples qui se sont formés, 6 enfants nés (ou à naître) de ces unions…donc non, pas encore prêt pour vendre. On décide donc que Mili, la meilleure amie de Jmi, gardera la voiture (c’est d’ailleurs un des couples avec enfants de l’histoire).

Jmi et Nana profitent de ramener Teddy en Auvergne pour sa vente pour réceptionner Jungly en même temps, qui sera livrée sur plateau. Oui, car entre temps, on avait aussi géré la vente de Teddy, mais on y revient plus tard…

Dans l’idée, Jmi voulait que tous ses véhicules aient la même couleur, comme une écurie 😀 Et donc, Jungly passe de Orange, enfin que dis-je, le célèbre Orange Saumoné à…

…Nara bronze ! Comme Teddy !

Bon, Jungly a perdu quelques centimètres entre temps, car la voiture est prévue pour rouler tous les jours, pas pour partir en raid. Mais finalement, elle est un peu trop basse, donc dans quelques jours, on la réhausse de nouveau 😀

Et comme on est là, il est temps d’aller faire un tour de 4L avec Franck qui est monté, goûter un peu de chemin avec, des petits chemins auvergnats, ceux que je connais depuis que je faisais du vélo autour de la maison !

Jungly dans son élément

Quelle plaisir de retrouver son volant ! Un gros moteur, un autobloquant dans la boite de vitesse et un poids léger, et ça grimpe partout ! Jungly était propre en arrivant, mais quelques minutes de chemin et c’est fini la belle peinture toute belle et brillante, place à de la boue !

Bon, on lavera ça pour apporter une voiture propre à Mili quand même…

Je suis hyper content mais à la fois triste : c’est la première et la dernière fois que je vois Jungly et Teddy ensembles, car dans quelques semaines, c’est au tour de Teddy de partir !

…enfin de partir, en théorie !

Teddy

Et on finit la saga de nos véhicules avec Teddy…ou plutôt, on ne finit pas !

Tout comme Bibou, j’avais eu pas mal de contacts avec des gens qui étaient intéressés par Teddy. Des bons contacts, et des moins bons. Mais un m’avait particulièrement marqué : une personne qui était passionné, dont le rêve était d’avoir un Defender et qui voulait partir en voyage avec ! Mais, son budget était un peu inférieur à mon prix de vente.

Après énormément d’échanges et de conseils concernant sa recherche, je me dis que c’est dommage que nos budgets ne correspondent pas, je décide de faire un petit effort sur le prix si lui aussi fait un effort. On s’entend, on prend rendez-vous dans quelques semaines, en attendant que le Def soit en France (car on est en mai, frontières fermées), qu’il ait son CT et une bonne révision chez JP Land.

Chez JP Land, encore

Puis finalement, à quelques jours de se voir, il fait marche arrière : il a l’air de découvrir qu’un véhicule de 22 ans a de la rouille superficielle, alors qu’on en avait parlé en mail, et même si le CT précise qu’il n’y a rien de perforant ou de grave, il se met en tête qu’il faut changer le châssis, la caisse et donc que c’est des frais pour lui. Incapable d’entendre ce que des pros lui disent (le mécano chez JP Land), il s’enferme dans son idée. Comme le disait le mécano, c’est certainement un rêveur qui ne sait pas ce que c’est de rouler en voiture ancienne, et qui s’attend à une voiture neuve pour le prix qu’il paye. C’est dommage, car le contact était bon, on avait décalé les visites d’autres personnes pour qu’il puisse voir la voiture en premier, ça nous apprendra à être sympa. Mais d’un côté, Teddy, ça se mérite, donc c’est aussi bien que la vente ne se soit pas faite, ça aurait été un nid à embrouilles par la suite.

En fait, c’est un peu le souci des réseaux sociaux, Youtube et autres Instagram : on présente des véhicules sur-préparés pour partir en expédition comme s’il n’y avait aucune route dans ce monde, mais en fait, ces véhicules, à part du bitume de la ville, ne voient pas grand chose d’autre, alors on se dit qu’un 4×4 préparé ça doit ressembler à ça, une belle tête de baroudeur, mais tout neuf 😀

Bref, Teddy n’est plus avec nous en Suisse mais n’a pas encore trouvé preneur. Comme pour Bibou, on cherche la bonne personne, et pas juste un acheteur. C’est d’ailleurs assez drôle de voir les messages sur Leboncoin : tout un tas de gens qui rêvent de partir faire le tour du monde, mais leur budget ne permet même pas d’acheter une Twingo d’occasion. Heureusement, dans le lot, il y en a qui ont le sens des réalités et savent à quoi s’attendre, savent ce qu’ils cherchent, donc on verra avec eux…suite au prochain épisode pour Teddy !

Voilà ce qui nous a un peu occupé cet été, mais on a aussi fait d’autres choses qu’on racontera dès qu’on aura le courage !

A bientôt !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :