Irkoutsk et ses environs…

Coucou,

Voilà, un dernier article sur la Russie pour vous raconter la fin de notre petit séjour russe…

Après avoir avalé les 5300 km entre Moscou et Irkoutsk, nous parvenons enfin à cette dernière le dimanche 24 juin.

Nous retrouvons Jeff, le Français rencontré à l’auberge de Moscou, et nous décidons de squatter le parking devant son auberge de jeunesse. C’est en ville, mais au moins, on a le WIFI =)

On se gare entre 2 voitures à moitié désossées, mais le quartier à l’air sûr !

IMGP0465

Le lendemain, nous allons à l’ambassade de Mongolie pour faire nos visas. Un brin de toilette s’impose, on veut être présentable quand même ça fait plus sérieux, et la galère pour Hyon quand il faut se laver les cheveux…

IMGP0464

Alors qu’on se prépare à partir, un australien en moto qu’on a rencontré la veille dans l’auberge de Jeff prend la route, direction la Mongolie pour lui aussi…Il voyage depuis l’Australie, où il a mis sa moto sur un bateau, puis il est arrivé à Vladivostock (Russie), la pointe est de la Russie, et maintenant Irkoutsk…il a un peu fait le voyage inverse du notre =)

IMGP0466

Vous pouvez d’ailleurs faire un tour sur son blog (en anglais) si vous voulez : http://jacko1vstrom.wordpress.com/

Alors, l’ambassade de Mongolie : vraiment très simple !!! On se pointe, on demande le formulaire à remplir, et bonne nouvelle, il est en anglais car on craignait qu’il soit en Mongol et/ou Russe (donc dans tous les cas en cyrillique…). Et en plus, les personnes dans la section consulaire sont vraiment très sympa, parlent très bien anglais, bref, notre premier visa se passe à la perfection ! On nous dit de revenir vendredi après-midi pour récupérer nos visas…rapide ! Pour info, il n’y a aucun document à fournir, juste la photo d’identité et le formulaire (et le paiement bien sûr), pas d’assurance, de lettre d’invitation ou autre…

Cette formalité accomplie, on décide de quitter la ville pour aller nous reposer près du fameux Lac Baïkal…On visitera la ville vendredi, en revenant pour les visas.

Finalement, nous ne nous installerons pas sur les bords du Lac Baïkal, car la ville que nous visions était uniquement une petite ville touristique (Listvyanka). On reviendra un peu en arrière pour trouver un bivouac parfait : sur les bords de l’Angara, une rivière qui s’écoule du Baïkal (qui est à 5km…). De là, on prend quelques jours de repos pour souffler un peu et nous reposer… 

IMGP0467

Ce petit break aura pourtant été mouvementé et pleins d’aventures ! Alors qu’au début on prenait un peu nos marques en nous reposant, lisant nos guides de voyage pour préparer la suite, nos seules activités intenses étaient de couper du bois pour préparer le feu de la soirée et donc passer la soirée à glandouiller près du feu…

IMGP0471

Mais le mercredi, s’installent à côté de nous des Russes, un père et son fils. Dès le début, ils nous paraissent très sympa, car ils nous demandent s’ils peuvent se poser, si ça ne nous dérange pas (enfin on croit avoir compris ça, car ils ne parlaient que russe…).

Et le soir, alors qu’on était en train de manger, ils reviennent vers nous, avec un bouquet de fleurs pour Hyon et des feuilles à manger pour moi (oui oui, ce sont des feuilles qu’on ramasse dans la forêt et qu’on peut manger, et c’est super bon en plus !).

Puis débarque sur la rive un pêcheur, qui finissant sa journée, vend quelques poissons aux personnes qui campent sur les rives…Nos voisins en achètent et nous expliquent qu’ils vont nous faire goûter.

IMGP0478

Et c’est parti pour une petite session cuisine pour Hyon et le père russe, tandis que le fils et moi allons chercher du citron en ville…

A notre retour, la cuisine va bon train, et arrive un autre pêcheur, mais celui-là n’a rien à vendre. Il s’installe juste avec nous, nous aide un peu à préparer le poisson, nous fait goûter son poisson qu’il a cuisiné…

IMGP0481

Puis au moment de partir, il nous propose de nous faire faire un tour de bateau. Après quelques hésitations, on y va. En effet, on comprend pas trop ce qu’il disait, car il ne parlait que le russe =)

La ballade est très sympa, car le soleil se couche au loin…

IMGP0484

…et puis le pêcheur décide que le tour de bateau est trop court, alors il nous emmène carrément voir le lac Baïkal avec son bateau ! Bon, le bateau est pas tout neuf, donc Hyon est un peu tendue et a peur de tomber en panne…surtout qu’on fera 2 pannes d’essences durant le trajet, qui est un peu long, surtout qu’il ne fait pas chaud comme le soleil est couché.

Mais arrivé sur le lac, le jeu en valait la chandelle : c’est comme entrer en mer, car au loin, on ne voit rien, on ne voit pas les bords, mais l’eau est calme et d’une transparence…on voit parfaitement le fond alors que là où on est, il y a 3 ou 4 mètres de profondeur. On goûte l’eau du lac : elle est fraîche et bonne (et on n’aura pas de problème les jours suivants =) ) ! Les guides touristiques disaient vrai, on peut donc boire l’eau du lac sans souci. Et puis la ballade se termine, il faut retourner près de notre bivouac, alors demi-tour…

IMGP0491

Nos voisins russes étaient inquiets de ne pas nous voir revenir. A notre retour, ils nous accueillent avec de quoi manger : pains, légumes, poissons, viandes de mouton…mmm…bon, on n’a pas vraiment faim car depuis notre repas, on n’arrête pas de manger (avec le pêcheur), mais c’est très bon ! Malheureusement, nos réserves sont au plus bas pour nous, on n’a rien à leur proposer pour les remercier, même pas une bière à partager…

Du coup, le lendemain matin, alors qu’ils se préparent à partir, on les invite à notre table pour le petit-dej. En effet, comme ils n’ont rien pour faire chauffer l’eau, ils n’allaient pas déjeuner. La veille, ils ont fait un feu, mis de l’eau dans le seau sur le feu pour faire chauffer leur repas, mais la nuit a éteind leur feu, donc pas d’eau chaude…Heureusement, nous on a notre réchaud =)

Ils viennent à notre table, décorée du bouquet de fleurs offert la veille, avec des choses à nous faire goûter : du thé mongol (thé au lait salé), et surtout, le poisson acheté et préparé la veille ! C’est trop bon : le poisson est cru, il a mariné la nuit dans le citron, avec du sel et du sucre…c’est un sashimi russe, et c’est vraiment délicieux ! Et pour le coup, pas de doute, le poisson est frais, il a été pêché et vidé hier =)

IMGP0493

Bon, on est déjà jeudi, donc nous aussi on va partir. La mission du jour : faire réparer notre pare-brise à Irkoutsk. En effet, durant la Transsibérienne, le mauvais état des routes a fait qu’un gravillon a rencontré notre pare-brise, et cette rencontre a été impactante pour ce dernier. On a voulu appeler Carglass, car ils viennent à domicile normalement, mais je crois qu’en Russie, ils ne seraient pas venus…

Du coup, c’est parti pour un jeu de piste (en russe…) à Irkoutsk…On s’arrête dans un premier truc qui ressemble à un garage : ils ne réparent pas, mais un des mécano nous donne une adresse où aller. On met l’adresse dans le GPS, mais elle n’existe pas, tant pis, on va au moins aller dans la rue, si jamais on trouve…Une fois dans la rue, on s’arrête dès qu’on voit que ça ressemble à un garage : un centre de lavage de voiture, ils ne peuvent pas nous renseigner, on s’en va. On repère un autre « auto service », on rentre dans la cours, toute petite, et on voit une équipe de gars en train de prendre une bière. On leur demande pour le pare-brise, ils nous disent non, mais ils nous donnent une adresse où aller. Ils nous expliquent aussi que ça sert à rien de réparer, l’impact est tout petit, et il n’est pas fissuré, et n’est pas dans le champs de vision…mais bon, je préfère le faire avant que ça ne fissure moi =) Du coup, ils mettent un bout de scotch en nous disant que ça suffit, et au moment de partir, ils nous offrent une bière ! Il fait 40°C, ce petit cadeau tombe à pic !

IMGP0497

Dans ce garage, les mécanos passent plus de temps assis autour d’une bière qu’au boulot (un peu comme nous avant au garage de Pello…) mais ils sont vraiment très conviviaux…

L’adresse qu’ils nous ont donnée nous mène à la rue Barrikad. Une rue à retenir pour tous ceux qui passent à Irkoutsk en voiture : c’est LE lieu pour les voitures ! On y trouve de tout : lavage, montage de pneus, sono, films teintés…et c’est dans un magasin de film teinté qu’on s’arrête.

Une fois de plus, on nous explique que ça sert à rien de réparer, mais bon, j’insiste, et du coup, ok, il le fait pour 700 roubles. Un peu cher, mais bon, on est en ville aussi, c’est pour ça…

Donc c’est parti, le mec (je lui trouve un air de Franck Dubosc) se met au boulot : il perce le pare-brise avec un mini-perceuse (un peu flippant, mais bon, il connait son job) et met la résine. Pour faire dur, il chauffe au briquet, et pour bien faire rentrer la résine, il pousse au tournevis…

IMGP0498

Et voilà, notre pare-brise est comme neuf !

Et tout cela nous mène au vendredi…comme on ne peut récupérer nos visas que l’après-midi, le matin, on visite Irkoutsk…

Irkoustsk est la capitale de la Sibérie, et elle est surnommée la Paris de la Sibérie…bon, moi je n’ai pas trop vu pourquoi Paris, mais quand il ne pleut pas, la ville à un certain charme…

Comme dans toutes les villes russes, il y a la rue Lénine, et en plus ici, on a une statue de Lénine.

IMGP5311

Partout dans la ville, on trouve des maisons faites en bois…elles ne sont pas toujours très droites, mais elles sont habitées ! La ville mélange les maisons de bois et les maisons « normales ».

IMGP5316IMGP5317

Bien entendu, la ville regorge d’églises et leurs clochers en forme de bulbe…

IMGP5322

Pour visiter Irkoutsk, même pas besoin de plan, il suffit de suivre les panneaux explicatifs répartis dans la ville, ils sont très bien faits et expliquent le bâtiment ou lieu devant lequel ils se trouvent…

Et le soir, nous reprenons la route visas mongol en poche, en direction de Kyakhta, la frontière avec la Mongolie. Il y a un peu plus de 600km à faire, donc on va prendre notre temps et le faire en plusieurs jours.

La route longe en partie le lac baïkal, et c’est donc l’occasion pour nous de se poser sur les rives…

IMGP0519

En dépassant Ulan-Ude, on se rend compte qu’on est quasiment en Mongolie : changement de paysage avec des steppes, et du coup, un bon petit bivouac en haut d’une montagne sera parfait pour passer la nuit…

IMGP0531

Et enfin, dimanche 1 juillet, on arrive à Kyaktha. Comme le visa mongol dure 30 jours, on décide qu’on ne passera la frontière que le lendemain, histoire de gagner un jour et d’avoir un peu de temps pour aller sur internet pour trouver des infos pour la suite du voyage.

En effet, à partir de maintenant, on doit faire nos visas au fur et à mesure, et donc on doit préparer nos itinéraires pour être dans les capitales au bon moment…et on doit aussi voir si la suite de notre voyage est possible…

Actuellement, nous avons donc prévu de faire : Mongolie, retour en Russie, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan, retour au Kazakhstan, traversée de la mer Caspienne ( Aqtau – Bakou), Azerbaïdjan, Géorgie et Turquie. Le souci reste la traversée de la Caspienne, on ne trouve pas ou peu d’info sur un ferry entre le Kaz et l’Azerbaïdjan. Si vous avez des infos, faites passer !

Ah oui, pour terminer sur Kyakhta, c’est une ville militaire…et ça se voit, car on peut voir des panneaux du genre…

IMGP5367

Et juste derrière le panneau, la route est toute défoncée par les chenilles d’un char =) =) =)

Et voilà, sur ce, on fini notre (premier) séjour en Russie…un mois qui a été super malgré nos petits déboires mécaniques, mais qui a été ponctué de rencontres magnifiques. Les russes sont vraiment chaleureux et accueillants, vraiment vraiment très sympa. C’est un des pays où j’avais quelques craintes avant de partir, mais en fait, pas du tout ! Exit les à priori, et foncez visiter la Russie !

A bientôt !

12 réponses to “Irkoutsk et ses environs…

  • Quel article. L’un des plus grands je pense.
    Vous avez fait pleins de choses et vous avez fait de belles rencontres. En vous lisant, j’ai cru qu’il y avait eu un pb avec les russes père et fils au bord du lac. Lol ca sentait l’ambuscade. Imaginez vous partez en bateau et au retour, adieu le def… Pas rassurant non?

    Have fun

    • Oui, en le tapant j’ai vu qu’il était grand…mais vu qu’on n’aura pas trop le WIFI en Mongolie, on a voulu vous laisser de la lecture en attendant… =)

  • Superbe article, on à l’impression d’être dans vos baguages!!
    Merci de nous faire partager tout ça!

    Continuez à nous faire rêver!

    • Merci =) On prend du temps pour faire des articles alors ça nous fait plaisir d’entendre des choses positives =)

  • wouhaou !
    le délire !

  • merci pour ce beau periple qui fout un peu la trouillle tout de meme!
    bisous

  • Oui je confirme, le prix de 700 roubles pour 1 impact non filé, c’est cher, l’année dernière, on a payé 600 roubles pour 2 impacts filés à 80km de Irkoutsk.
    Pour la Caspienne, on avait du renoncer à passer par là, car on avait eu des infos au Kirghizstan sur la régularité du bateau et notamment des attentes en mer imprévisibles et inexpliquées qui posent des problèmes de durée de visa et la police est bien au courant :(( Nous on voulait passer par le Turkménistan.

    • Oué, nos recherches ont donné un peu la même chose…du coup, on regarde une autre solution qui devrait être pas mal. On est passé à l’Oasis Café et on a pu parler avec des suisses qui ont fait le voyage dans l’autre sens…

  • je n’arrive pas remettre un message
    Pat

  • L’idéal, étant de contourner la Caspienne en passant par l’Iran, mais je ne sais pas si vous avez un CDP (carnet de passage en douane).

  • Maintenant profitez bien de la Mongolie, c’est un pays sympa comme le Kirghizstan qui est un pays Magique !
    Pat et Pat

Laisser un commentaire