Balkans, part.1

Dimanche 17 Juillet 

Première vraie journée de route, après fiesta familiale jeudi 14 Juillet (après une garde de nuit pour Hyon…), la route vers Arlanc vendredi 15 Juillet, une petite journée à Arlanc qui nous a servi à solutionner notre équipement gaz (et faire le plein de saucisson pour le voyage…), à coudre les scratch pour les housses de matelas…et route dans la nuit de samedi jusqu’à Chambéry. On procède par étape pour la route : on commence par 100km, puis 400, puis après ça valide, on peut partir loin !

imgp3484

Première petite nuit de voyage dans Teddy, après la vraie première nuit, fraiche, en Seine et Marne le 14 juillet avant de partir pour l’Auvergne. Le dodo se passe bien, car le lit est plus confortable que notre lit à Paris =) Chacun trouve finalement sa place, et en fait, on se rend compte que le lit est à la bonne taille : ni trop grand, ni trop petit !

imgp3486

Ce matin, grosse drache, et Jmi a du, vêtu de la cape de pluie, changer l’ampoule du cligno gauche que l’on pensait morte, mais c’est un faux contact…On reprend la route, c’est pas tout, mais on a 959km à faire entre Arlanc et Ancone !

Aujourd’hui, dodo sur une aire d’autoroute à exactement 169Km d’Ancônes, où nous ont rejoint Emilie et François dans leur Kangoo.
Premiers bivouacs donc, et déjà quelques oublis soulignés, ou améliorations à apporter : oubli du torchon, d’une passoire pour les pâtes (menu de ce soir : vraies pâtes italiennes et sauce pesto piquante), la tablette prévue sur la porte sera effectivement très pratique.
Moyenne de 90 km/h sur autoroute pour nous, les italiens dans leur Fiat conduisent n’importe comment…On pourrait rouler plus vite mais on n’a pas envie d’augmenter la conso, et Teddy étant un 4×4 permanent, on ne veut pas forcer sur la mécanique…

 

Mardi 19 Juillet

 

imgp3493

Hier, après une nuit dans le Def, réveil avec le gâteau d’anniv des 25 ans de Mili et ses bougies.

Puis route vers Ancône pour prendre le “Superfast Ferry” vers Igoumenista, au nord de la Grèce. On n’était pas très large sur le timing ce matin, mais ce fut suffisant pour arriver à temps au port d’Ancône. François et Hyon ont de suite réservé une place potable sur le bâteau pour l’après-midi et la nuit, billet pris en open-deck oblige, pendant que Mili et Jmi se débrouillaient avec les voitures.

Voyage sans encombre, mis à part une tentative de vol des matelas de Mili et François ! C’est fou. On a passé le temps en jouant aux cartes ou en lisant un peu. Et dodo sur des bancs beaucoup trop étroits…

imgp3494imgp3499

 

imgp3502

Donc aujourd’hui, première journée en Albanie. Lever 5h00 pour descendre du bâteau. Puis route direction la frontière “Sagiada-Konispol”, puis Butrint.

On passe la matinée à parcourir ce site archéologique remarquablement bien conservé, et classé patrimoine mondial de l’UNESCO. On y accède par un petit bac à câble : archaïque mais efficace ! Mili s’est lancée dans les traductions en anglais, relayée par Jmi.

dsc00167imgp3520imgp3538

 

On déjeune près de “ l’oeil bleu”, source d’eau magnifique, d’un bleu écarlate, mais beaucoup trop froide pour s’y baigner, un peu frustrant par la chaleur ambiante.

imgp3542dsc00175

On s’arrête sur la route devant une source d’eau pour faire le plein de nos réserves, et on achète quelques fruits à une femme qui y a installé son étal.
Nous consacrons l’après-midi à la visite de Gyrokaster, ville-musée inscrite elle aussi au patrimoine mondial de l’UNESCO. On y est pile-poil dans les horaires inadéquates : 15h, sous un soleil de plomb. On visite la citadelle (ah! un peu de fraicheur !), puis petite ballade dans les rues pavées et pentues, et rafraichissement au bar, tout de même !!!

 

imgp3554imgp3560imgp3563

Au fait, le GPS était censé détenir la carte de l’Albanie, mais il ne connait en fait que les routes très principales. Du coup on apprend le bonjour “mirdita”, et le merci “faleminderit”, en se débrouillant entre les deux, pour trouver le chemin, les panneaux se faisant rares…

Retour vers Saranda par une route défoncée, qui a soumis le Kangoo à rude épreuve.

dsc00178

On s’arrête pour le campement de ce soir quelque part sur cette route. La nuit tombe vite, vers 21h, va falloir accélérer la cadence à partir de demain si on ne veut pas passer nos soirées dans le noir…

bivouac1

Lessive faite à la main (2 caleçons pour Jmi, en 6 jours de voyage, hemmmmmm)

Les notes du jour :
– la douche solaire, achetée sur le site de Rando Equipement, est complètement pourrie : elle fuit… (car oui nous avons pris notre première douche ! et malgré tout ça fait du bien)
– problème du réservoir d’eau qui ne se vidait pas résolu : faut ouvrir le bouchon de remplissage, eh oui…faut un appel d’air =)
– faudrait faire souder une tétine sur le gaz et changer le détendeur pour pouvoir ranger le réchaud sans être obligé de tout visser revisser à chaque utilisation.
– penser à sortir le drap avant d’installer le lit !!!
– prendre un allume-gaz digne de ce nom (on a fondu le briquet en l’utilisant hemm)

Notation du lieu dodo, basée sur l’emplacement, la vue, le bruit, la tranquilité, etc : 7,5 / 10 

Mercredi 20 Juillet

Réveil 7h30 (avec les lève-tôt Mili et Jmi, les partisants de la grasse mat’ François et Hyon ne sont pas gâtés…)
Petit déjeuner écourté par la pluie (une petite averse rikiki mais quand même), puis départ pour finir la piste vers Saranda. En fait, on avait établi le camp avant la ville de Delvine alors qu’on pensait être beaucoup plus avancé (mais les panneaux d’entrée et de sortie de ville sont quasiment absents donc ça n’aide pas le copilote…). Puis c’est parti pour la route de la riviera albanaise : on mettra la journée pour faire les quelques 128 km vers Vlöré. La route est très jolie, entre montagne et mer, mais la conduite des albanais au volant de leur vieille mercedes oblige le conducteur à une attention soutenue. On a évité au moins 2 chocs frontaux (vu qu’ils doublent dans les virages…)

imgp3598

Déjeuner à Himare dans un petit resto : il semble destiné aux touristes, mais on n’est vraiment pas nombreux dans le pays, et le resto est quasiment vide. Les garçons prennent un plat de viandes grillées, et les filles du poisson, par contre surprise, les accompagnements ne sont pas compris, du coup on commande des frites après avoir fini nos assiettes, et on se voit offrir par le restaurant une énorme assiette de pastèque pour terminer notre repas !

Reprise de la route jusqu’à la plage de Jali : beaucoup plus accessible que décrite dans les récits que nous avions lus, une route goudronnée y conduisant. Et la sérénité promise par le petit futé pas évidente (musique clubbing à fond les ballons), mais l’eau turquoise et la baignade fort agréables.

imgp3600

Puis le timing étant plutôt serré, et Hyon craignant des coups de soleil gratinés, on rejoint Mili et François qui avaient préféré faire la sieste dans un coin d’ombre, on supprime la visite de Berat du programme et les autres plages du coin pour prendre un peu plus notre temps.

imgp3609imgp3612imgp3614imgp3622

Impossible de trouver un endroit pour dormir avant Vlöré sur la côte (la route longe la côte et les quelques hôtels etc, et la montagne de l’autre côté ), du coup on poursuit jusque vers Fier, et arrêt, après moultes tergiversations et non-acceptation de l’établissement de notre camp par le proprio d’un champ, au bord de la grosse route sous le pont de chemin de fer : y a mieux, mais y a sûrement pire…puis la ligne de train n’est pas très fréquentée finalement !

dsc00192

Résumé de la journée : très belles routes, beaux paysages, mais progression très lente due au dénivelé, à la trajectoire, aux albanais kamikazes…

 Les notes du jour :

– Peut-être mettre un kit de vérouillage centralisé (car c’est très énervant que la seule porte qu’on puisse ouvrir se soit la conducteur…)
– Fermer bien le produit vaisselle sinon ça en met partout hihi
– Tenter de ranger le réchaud en biais avec le détendeur monté pour voir si ça rentre

Notation du lieu dodo : 2,5 / 10

 

Jeudi 21 Juillet

Réveil : 7h. Départ 8h30 : on est lent le matin !
Puis route jusqu’à Elbasan sans se perdre : vu le nombre de panneaux indicateurs, ça tient du miracle. Un jour de conduite sans accident en plus, youpi !

A Elbasan, ballade dans le marché : achat de fruits et légumes frais, etc… On est observé fortement, les touristes n’ont pas l’air nombreux dans la région, on fait un peu l’attraction, on nous demande de prendre des photos…

dsc00198imgp3641

La route est jalonnée de contrôles de vitesse, mais en ville les policiers paraissent peu actifs : assis à l’ombre, au téléphone le plus souvent…
Déjeuner sur la jolie route vers Tirana : dans la montagne, au milieu des oliviers, avec vue sur Elbasan

imgp3649imgp3653

Reprise de la route direction Tirana.
Petite mésaventure, au moment de payer le plein d‘essence, conversion du prix du litre de 162 leks en 1,62 euros : aÏe aïe aïe, le demi-plein à 70euros, ca fait mal aux fesses (normalement 1€=137lek…), on avait qu’à avoir des leks…

Ballade dans Tirana l’après-midi.
La place de Skanderberg était en travaux mais on a quand même pu apprécier les quelques charmes de cette petite capitale avec entre autres la mosquée, les monuments communistes imposants tout autour de la place…

Un albanais est venu nous parler un petit moment pour nous indiquer les lieux à voir, nous renseigner un peu sur la ville, et le tout dans un anglais excellent ! Vraiment très sympa !

imgp3664

Après un petit verre et l’achat de fameux Byrrek, on s’avance sur la route de demain pour trouver un coin sympa pour la nuit.
On s’est planté de route à Fusche Kruje, on a pris vers Kruja au lieu de prendre la route pour Fierze, mais ça nous a permis de dégotter un petit coin dans les oliviers des plus confortables.

imgp3666

On a pu faire une petite récolte de mûres, par contres les figues n’étaient pas mûres elles. On a vu plusieurs tortues terrestres sauvage, très mignonnes.
Dîner : pastèque et byrrek, pas mauvais !
Dodo pas tard, 21h30…

Les notes du jour :
– Le réchaud en biais, ça ne rentre pas non plus…

Note du lieu dodo : 9,5 / 10