Balkans, part.3

Lundi 25 Juillet

Réveil un peu humide à l’extérieur, du coup le linge fait la veille, et rincé dans la rivière, n’a pas séché…

Déplacement de quelques mètres pour rejoidre le kangoo resté en haut, plus loin de la rivière, Hyon restant allongée derrière pendant le transfert pour la première fois : ça fait un peu corbillard mais bon…surtout que Teddy est tout noir…
Instant p’tit dej’ prolongé, départ vers 10h !
On rejoint le parc de Biogradska afin de faire une petite randonnée autour du lac : ce sera sous la pluie, mais ce fut émouvant de se dire q u’on était dans une des rares forêts primitives avec des arbres d’environ 500 ans…

imgp3882imgp3883imgp3897
imgp3887Jmi, surtout, a été deçu de ne pas apercevoir de loutre qui sont pourtant nombreuses dans le parc. Par contre, on a vu un baigneur nu comme un ver, dans le lac à 10°c, outch ! et un crapaud tout moche.

 Pic-nic sur une table abritée.

imgp3905

imgp3915Route entre 2 averses vers Zbljak en passant par le canyon de la Tara. Moins impressionnant que prévu, c’est pourtant le 2ème plus profond après le grand canyon. Mais les parois étant recouverte d’arbre, on se rend moins compte… Arrêt sur un pont particulièrement vertigineux pour observer ce canyon.

 Arrivée à Zabljak vers 16h30. Passage à l’office du tourisme pour acheter la carte du Durmitor. Et achat de timbres pour envoyer mes 2 cartes postales achetées en Albanie.

Et on part à la recherche d’un bivouac, chose non aisée dans un parc national… Après avoir tourné une bonne heure et demi, on se pose sur un passage près de la route, qui se révèle être le coin pipi-caca du parc… On commence à manger à l’abris tous les 4 dans notre tente quand la sirène de police retenti… On nous explique qu’on ne peut pas camper, et Jmi et François négocient de pouvoir finir le repas avant de libérer la place. Après le repas, on range notre bivouac sous la pluie, on met les voitures en mode dodo, et on prend la route…On dort donc finalement dans une carrière un peu plus loin repérée lors de la recherche du bivouac. Dodo un peu stressé, frisquet, réveil tôt quand le parc commence à être fréquenté et notre campement un peu trop visible. On décide de rapidement quitter la carrière, car des voitures commencent à passer doucement et à passer des coups de fils…Retour en ville et petit dej’ sur un parking. Du coup notation du lieu de bivouac un peu difficile…

Mardi 26 Juillet

Donc réveil un peu précipité.
On se prend un capuccino dans un bar avec Jmi pour que je puisse aller aux toilettes car le départ sur les chapeaux de roues n’en n’avait pas laissé le temps.
Ensuite on part à 4 dans Teddy pour prendre la route puis la piste qui parcourent une bonne partie du parc du Durmitor.

imgp3922imgp3928imgp3933
Une petite éclaircie arrive juste au moment de déjeuner, on a presque chaud ! On prépare le repas dans un lieu assez chouette, au milieu du parc, près du canyon de la Susica, avec une source d’eau de montagne…imgp3961

imgp3949

En début d’aprem’, on fini la boucle jusqu’à Zabljak, où Mili et François regagnent leur voiture, puis on prend la route vers Cetinje, ancienne capital du Monténégro. Arrêt sur la route pour visiter le monastère d’Ostrog : montée à pied : 569 marches comptées par Jmi !

imgp3978imgp3979

Arrêt bivouac dans le champ de Ranko, un super gentil monsieur. En plus de nous laisser son champ pour la nuit, il nous apporte un grand sac rempli des légumes de son jardin : tomates, poivrons, poires, tomates cerises !!! Il ne manque pas de nous signaler la présence d’une rivière toute proche : je pars à sa recherche, elle est turquoise ! Magnifique…
On passe une longue soirée à l’abris des 2 tentes réunies, apéro puis petit repas et discussion…dodo à minuit, oulala ! Grasse mat’ prévue…

imgp3985

Mercredi 27 Juillet

Grasse mat’ jusqu’à au moins huit heures moins le quart…grrrrrrrrrr
On prend notre temps pour petit dejeuner, ranger, vérifier la pression des pneus, les niveaux d’huile, aller chercher des prunes…Et en plus il fait super beau! Donc on met tout à sécher…

imgp3987imgp3989imgp3990

Puis en route pour Cetinje. Arrivée vers 11H30, ballade à pied pour découvrir cette ville, sous le soleil toujours.

imgp3992imgp3997

Petites courses d’appoint pour le déjeuner, que l’on prendra sur la route vers Kotor. Menu : les tomates de Ranko + les poivrons et de la mozzarella, hmmm!
Puis c’est parti pour la “Serpentine” : 25 virages en épingles à cheveux, le GPS en témoigne, le long du massif de Lovcen, pour descendre dans la baie de Kotor : la vue est splendide, il fait toujours un grand soleil.

imgp4013imgp4022imgp4041

Visite de Kotor à pied, la vieille ville entourée de remparts nous fait penser à St-Malo avec les ruelles pavées et les boutiques à touristes…, mais c’est mignon.
On poursuit sur la route qui longe la baie jusque Perast, un charmant petit bled de maisons en pierre quasiment les fondations dans l’eau.

imgp4047imgp4067imgp4068

Puis jusqu’à Morinj pour profiter du meilleurs resto du pays, rien que ça…

imgp4110imgp4113

Jeudi 28 Juillet

Le resto d’hier était vraiment délicieux : spaghetti au saumon fumé, aux fruits de mer, pâté de poisson et soupe de cèpes en entrée, lotte sauce safran, lotte sauce saumon, gambas sauce épicée et calamar farcis aux gambas en plat, et banana split, gâteau aux noix (spécialité locale) et melon au miel en dessert. Jmi a invité Mili pour son anniv’, et on s’est partagé les plats pour goûter à tout!
Dodo sur le parking en bas du resto : les gens doivent être habitués, on n’a pas du tout été embêté.
En partant ce matin, on s’est rendu compte qu’on était entre 2 campings mais bon…
Donc levé 7h30, p’tit dej’ au soleil, on sort les affaires lavées hier pour qu’elles sèchent. Nous profitons d’avoir un peu de temps pour voir la distance à parcourir entre notre position et Paris…nous nous rendons compte qu’il  y a près de 2000km…La notion de « à vol d’oiseau » où on a 2000km entre Paris et le sud de l’Albanie se révèle totalement hasardeuse quand il s’agit de faire de la route…La décision est donc prise définitivement de suivre Mili & François en Croatie, car nous n’aurons pas le temps d’aller à Sarajevo et de remonter sur Paris

Départ vers 10h30 pour Herceg Novi, dernière visite pour boucler le tour de la baie de Kotor et le Monténégroimgp4115

Déjeuner après la frontière avec la Croatie, que l’on a mis 2 heures à franchir car bouchons. Au menu, des saucisses d’Albanie avec oignons et tomates.
Puis de l’arrêt dej’, on a aperçu une crique peu fréquentée, avec eau turquoise, et il faisait chaud, donc décision est prise d’emprunter la petite piste qui y descend pour un instant baignade : en fait l’eau est plutôt très froide, un torrent descendant de la montagne s’y jetant,  mais ça n’empêche pas les hommes de s’y baigner complètement. La plage de galet rend l’instant bronzette un peu inconfortable mais on fait la sieste quand même 🙂

imgp4122imgp4123

Vers 16h30, départ pour Dubrovnik. Visite de cette grande ville fortifiée surfréquentée l’après-midi. Achat d’une bonne glaces 3 boules hmmmm! Escalade des escaliers, balades dans les ruelles pavées…

imgp4125imgp4136

Finalement, cette dernière journée de vacances avant de rentrer se termine sur une aire d’autoroute entre Dubrovnik et Split, sous la pluie, après qu’on ai cru avoir perdu l’équipe en kangoo au moment de rejoindre l’autoroute, et que les hommes se soient dévoués pour faire le plein d’eau sous la pluie.
Demain commence la route intensive pour rentrer…

imgp4139imgp4141

 

Vendredi 29 Juillet au dimanche 31 Juillet

Départ vendredi matin vers les 9.15h, sous la pluie…Nous partons avant le Kangoo, car nos chemins se séparent ici. Eux vont continuer la visite de la Croatie avec la région des Lacs, tandis que nous, nous enchaînerons l’autoroute jusqu’à Paris.

Nous roulons non-stop, si ce n’est pour faire le plein de gasoil, une fois en Croatie, une autre fois en Slovénie (car le prix est super intéressant !) et nous alternons régulièrement au volant, environ toute les 2 heures, comme nous le rappelle le GPS…

Vendredi, nous parcourons la route à partir de la Croatie, en passant par la Slovénie où nous nous arrêtons faire quelques petites courses, puis l’Autriche pour enfin nous arrêter juste après la frontière allemande vers les 23h.

Samedi, nous traversons l’Allemagne, et arrivons en France vers les 16.30h. Chouette, à ce rythme là, ce soir, on va dormir dans notre lit à Paris ! Mais c’était sans compter sur la panne des feux de croisement et des phares de Teddy…Nous nous arrêtons donc à 160km de notre destination, dans un champs pour passer la nuit, car sans lumière, nous ne pourrons rouler plus longtemps. Nous avions déjà eu cette panne en quittant la Croatie, mais nous pouvions rouler en phare, et au final les feux de croisement étaient revenus…et jusque là, nous n’avions plus eu de souci…mais cette fois-ci, plus rien…

Dimanche matin, le soleil commence à se lever, on s’active pour partir tant qu’il n’y a pas grand monde, et nous arriverons finalement vers les 11h avec un super beau temps…le reste de la journée sera réservé au déchargement, rangement, nettoyage de Teddy, un peu de repos, et enfin, le soir, un restaurant pour clôturer les vacances…

 

Epilogue…

Et voilà que s’achève notre deuxième voyage d’Autonhome, voyage avec l’un de nos véhicules…Ce petit pas décisif avant notre prochain voyage qui sera un peu plus long en distance, et durera un peu plus longtemps…

En conclusion, on pourra retenir que l’autoroute à 90Km/h c’est long, très long =) Mais voyager en Def, c’est aussi faire entrer les étapes de liaisons dans le voyage lui-même…sur 15 jours, il est vrai que l’on est un peu pressé, mais sur un voyage plus long, les longues étapes routes font aussi partie du plaisir…

Merci à nos partenaires et tout ceux qui nous ont aidés !

Merci à vous d’avoir suivi notre petit récit, en espérant que vous avez pris autant de plaisir à nous lire que nous en avons eu lors de l’écriture…A très vite pour de nouvelles aventures !

3 réponses to “Balkans, part.3

  • J’ai noté beaucoup de « hmmmmm » sur tous les plats décrits, gourmands 🙂

    Sympa le récit, jolies photos ! Vous avez fait un beau voyage dans le passé, car vous avez vu des endroits et des gens vraiments hors du temps !

    • En voyage en auton(h)omie, il y a 2 choses très importantes : bien manger et bien dormir ! Si ces petits éléments de conforts ne sont pas respectés, il y a de fortes chances d’abandonner en cours de route, surtout sur un voyage au long court !

  • sympa les photos! cela a l’air super

    christophe

Laisser un commentaire