Kazakhstan : la « Trans-kazakhienne »

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 2 > Voyage > Kazakhstan : la « Trans-kazakhienne »

Bon aller, on va vous faire un vrai article un peu…on va tenter de résumer nos 2 dernières semaines au Kazakhstan…

Alors, tout d’abord, pour ceux qui suivent la balise, vous avez pu voir qu’on n’a pas pris les routes les plus directes pour rejoindre Almaty. La raison est simple : on nous a conseillé la route qu’on a prise car le reste du réseau routier n’est pas terrible terrible…et même si on roule en 4×4, on préfère faire du bitume à des heures de pistes en tôles ondulées…quand on part au long cours, il faut ménager la monture et les voyageurs !

Suite à notre échec d’Aqtau, on est donc monté direction Uralsk

Uralsk
Uralsk ou Oural est une ville très proche de la frontière russe. En fait, le terme Oural désigne donc une chaîne de montagne, un fleuve qu’on a suivi d’Atyrau à Uralsk, et donc aussi la ville ! Fleuve et montagne sont d’ailleurs la séparation géographique de l’Europe et de l’Asie…
Bon, cette ville n’a rien de spécial, on a marché dans la rue piétonne signalée par le Lonely Planet, mais à cette époque de l’année, rien de fou…et surtout, il fait très froid !
Bon, le bon point c’est qu’en remontant vers le nord, les paysages changent, on quitte les steppes désolées pour de la verdure…c’est bête, mais ça fait du bien !

En effet, dans l’ouest du Kazakhstan, la température le soir descend plusieurs degrés en dessous de zéro, y compris dans la voiture au réveil, le pare-brise gèle de l’intérieur ! Et en journée, malgré le soleil, la température ne décolle pas à cause des vents froids !

Alors qu’on quittait Uralsk, des kazakhs nous font signe de nous arrêter pour discuter, très sympa, la première chose qu’ils nous disent c’est « bienvenue au Kazakhstan » et « que peut-on faire pour vous aider ». Vraiment très sympa !
Et ça tombe bien, on a un souci avec un pneu, il a fait un bisou à une vis, donc faut le réparer, alors ils nous mènent à un « chino montage », ou monteur de pneus…
Merci à eux pour leur aide…

image

Aktobe
Après Uralsk, direction Aktobe…bon, soyons clairs, le Kazakhstan dans sa partie ouest c’est…plat…extrêmement plat…et aride…et il n’y a rien à voir, l’horizon est plat, seuls des poteaux électriques en nombre impressionnant agrémentent un peu le paysage…
Aktobe, c’est une ville plutôt bien faite, à l’occidentale en quelques sortes, donc on retrouve un peu nos marques, surtout après des jours de route à traverser des déserts…
Et histoire de bien manger, on teste un plat bien kazak : des lagmans !

image

Des lagmans c’est des grosses pâtes, on dirait un plat chinois…mais en fait, on est en Asie donc c’est normal que la bouffe ressemble à d’autres plats asiat’ !

Aralsk
La route continue en direction d’Aralsk…
Les distances à couvrir sont immenses, on roule à 90km/h maxi car on n’aime pas rouler vite avec Teddy…
Pour ceux qui préparent un voyage au Kazakhstan, n’ayez pas peur des routes ! Elles sont en fait très bonnes sur le réseau principal, et les portions mauvaises sont en travaux ! On fera un point précis dans le Wok-e-pédia…
Comme on met plusieurs jours pour joindre les villes, on bivouaque, toujours dans le froid…quand on croise des kazakhs au milieu du désert, ils sont toujours surpris de nous voir mais toujours très gentils…à l’image de Ayden, qui fait même faire un tour de cheval à Hyon…

image

C’est dingue car on se pose loin de tout pour ne pas avoir d’ennui et être tranquille et bim ! Un mec arrive de nulle part, et repart droit devant, on sait pas où, mais lui le sait…

À la ville d’Aralsk, ou Aral, on ne reste pas en fait, car notre but c’est d’aller à la mer…d’Aral 🙂 Cette mer a été partiellement asséchée à cause de la culture intensive du coton, du coup on doit taper 90km de piste pour rejoindre la mer alors qu’autrefois, Aral était un port !

image

Et comme la piste c’est long, on n’y arrivera pas le jour prévu, on s’arrête avant que la nuit ne tombe, ce qui nous offre un très beau bivouac. Avouez que faire la cuisine là c’est quand même plus sympa que chez vous non ?

Et le lendemain…

image

On y est ! La mer d’Aral ! On se gare à la limite de l’eau et on va marcher…
Des pêcheurs relèvent leur filet, car l’activité de pêche a pu reprendre dans la mer, bien qu’elle soit bien moins importante qu’avant…

image

Avec leur petite barque et leur filet, c’est mine de rien 5 ou 6 gros sacs de poissons qu’ils ramènent ! Simple mais efficace…
Bon, on n’aura pas vu la Caspienne, mais on aura vu l’Aral !

Baïkonour
Bon, bah là c’est vite vu…Baïkonour est en fait une ville russe, enfin elle est louée jusqu’en 2050 à la Russie…donc pour rentrer dans la ville il faut une autorisation, qu’on n’a pas, évidemment…on a quand même tenté de se présenter à l’entrée, le commandant est même descendu pour voir…mais hélas, pas d’exception…qui ne tente rien n’a rien… Déception tout de même car cette ville est mythique…et comme elle est entourée de murs, on ne verra rien, à part sa mosquée qui n’est pas dans l’enceinte…

image

Quelques installations du cosmodrome sont visibles de la route mais n’offrent rien de transcendant…

Kizilorda
On arrive dans cette ville le 1er mai…en France, le 1er mai est férié, et bah en fait, ici aussi ! Sauf qu’en France, le 1er mai on manifeste, alors qu’ici on fête les peuples qui vivent au Kazakhstan !
C’est donc une bonne surprise, on tombe au milieu d’une célébration, la place est remplie de monde, il y a des concerts, activités, des stands qui présentent les différents peuples…

image

Le Kazakhstan est composé de plus de 100 peuples : des kazakhs, des russes, des allemands, des grecs, des turcs, des tchétchène, des coréens…bref, de partout. Nombre de ces peuples est arrivé ici suite aux déportations lors de la deuxième guerre mondiale, et est resté ensuite, le pays est un pays d’accueil où en fait, la notion de racisme n’existe pas ! Et le 1er mai est le jour où on fête cela…

La fête terminée, on reprend la route, et là double coup de chance…

image

On croise un village qui se nomme 1 may, qui est la date du jour…

image

…et on croise Jeanne et Lucien, un couple de camping-caristes de quasiment 80 ans qui rentrent d’Ouzbékistan ! Les voyages, ça entretient !  Ils nous offrent de l’eau fraiche et des biscuits, un grand bonheur pour nous car on vient de passer des températures hivernales à la canicule ! Merci à vous 😉

Comme on vient de le dire, après Baïkonour, les températures ont radicalement changé : avant on avait froid, mais ça c’était avant…maintenant, on a trop chaud !

En route, depuis la Russie on croisait des drôles de constructions…

image

En fait, il s’agit de cimetières ! Et oui, les cimetières en fait ressemblent à un regroupement de mini mausolées…certains sont modestes, sans coupole et d’autres sont magnifiques avec leur dôme et leurs couleurs ! Cette tradition vient de l’époque où les kazakhs étaient encore nomades (avant la soviétisation).

Fortifications de Sauran
Le titre de notre voyage c’est la route de la soie…donc il faut voir des restes de cette route ! Et Sauran était une cité de cette fameuse route…bon, elle a été rasée par Gengis Khan, donc forcément il n’en reste plus grand chose, mais les fortifications qui ceinturaient la ville sont encore visibles !

image

A l’intérieur de la cité, des fouilles ont mis en évidence des restes de la ville qui existait autrefois…le site est en libre accès, nous décidons donc de bivouaquer sur place, face aux ruines…

image

La lumière du soir, difficilement capturable avec un appareil photo, sur les restes des fortifications rend l’endroit totalement irréel ! On est transporté loin dans le temps, on imagine cette cité jadis grande !

Turkestan
On continue vraiment dans le thème de la route de la soie…Turkestan est la ville connue au Kazakhstan pour son mausolée…un vrai mausolée à la Samarcand style ! C’est le lieu de pèlerinage musulman le plus important au Kazakhstan. Il abrite la tombe du soufite Yazaoui qui n’y est pas pour rien au fait que ce pays soit musulman.
Fait étonnant ici, la façade n’a pas été terminée, et des échafaudages sont encore présents…(le commanditaire du bâtiment, Tamerlan, est décédé avant son achèvement, l’a construction s’est donc arrêtée…)

image

Du coup, de face, c’est un peu moche…

image

Mais de côté ça rend mieux !
En face, un autre mausolée bien plus petit fait face…

image

On entre pleinement dans l’Asie centrale là…
Des toits aux couleurs bleue ciel, des édifices aux motifs complexes…un vrai travail d’orfèvre !

Kaskaçu
Bon…alors là, petite parenthèse dans le voyage…
A la base, on cherchait une agence d’écotourisme, pour visiter la réserve naturelle proche et dormir chez l’habitant…donc dans le premier village, Lenger, on se renseigne, mais personne ne parle anglais…du coup, c’est marrant et surtout sympa, tout le monde qui passe se mobilise pour nous aider, pour téléphoner à un ami qui parle anglais…

image

On nous dessine un plan, et on arrive à l’ecovillage de Kaskaçu !

…et en fait, il a la dénomination éco, mais…il n’a rien d’éco ! Vue l’heure qu’il est, on n’a plus le temps pour trouver un bivouac sauvage, on passera donc la nuit et le lendemain là… Et il se trouve qu’il y a des douches chaudes, la piscine, le spa, le hammam…bon…bah tant pis hein, on va devoir en profiter !

image

L’endroit est tout de même très joli, car en fait, d’un coup, on vient de quitter les vastes steppes plates pour de la montagne !

image

Cette même montagne qu’on va suivre encore quelques mois pour atteindre des hauteurs vertigineuses !

Bon, tout ce confort, c’est pas bon pour nous, alors on quitte ce village vacances pour retrouver la nature…

image

On établira notre camp juste à l’entrée d’un parc naturel, près d’un cours d’eau et aux pieds des montagnes…une bonne rando, où Hyon attrapera des bons coups de soleil, à grimper les montagnes et découvrir la faune et la flore locales…

Taraz
En fait, à Taraz on a fait qu’un arrêt technique pour le wifi…on a visité un mausolée à 15km de la ville…encore un chef d’œuvre : les murs du mausolée sont sculptés dans la pierre…

image

A gauche le mausolée principale, celui de la Juliette de Roméo et Juliette version locale…à droite, celui de sa servante.

Tamgaly
Ce site est célèbre pour ses pétroglyphes. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, on peut voir ici une forte concentration de dessins dans la pierre, réalisés à différents âges : âge de pierre, de bronze, de fer…un témoignage direct de nos ancêtres !

image

Très dur à photographier, ici on peut voir en plus clair dans la pierre différents animaux (les parents, cherchez pas vous, vous verrez rien… 😛 )
Le site est très grand, il faut compter bien 4h pour tout voir…on est resté un peu trop longtemps, le gardien s’est inquiété et est venu nous chercher pour fermer le site !

Les grandes traversées routières sont terminées pour nous, les distances devraient être plus courtes maintenant…

Bon, et bien voilà en quelques mots ce qu’on a pu voir ici…pour résumer, le Kazakhstan c’est le « platistan » dans la partie ouest où en avril il fait froid, et ça devient une fournaise après…des distances immenses à parcourir, mais des sites originaux, sauvages et encore peu touristiques…des routes pas si terribles…
Mais le Kazakhstan c’est surtout et avant tout ses habitants…la plus grande richesse de ce pays ce n’est pas son gaz ou son pétrole, mais la grande gentillesse des kazakhs !

Aller, on s’arrête là pour cette fois, à bientôt !

8 thoughts on “Kazakhstan : la « Trans-kazakhienne »

  1. Merci pour ce long article . Je l ‘attendais depuis quelques jours . Et merci aussi pour avoir pris le temps de le rédiger .

    Que de jolies photos !!!

    1. Plus on avance et plus le wifi se fait rare, on peut pas faire d’articles souvent…et en plus ça prend du temps, plus de 2h ici ! Du coup, on fait de notre mieux…et avec des dates 🙂

  2. Génial ! Vous m’avez fait rêver tous les deux là 🙂
    C’est dingue ces changements de température. Et bravo pour les infos historiques, j’apprends plein de trucs 🙂
    Bises !

    1. Et encore, là on ne met que peu d’infos car suuuuuper long à taper…voyager, c’est découvrir, apprendre, s’instruire sur pleins de domaines différents ! Pis du coup, on vous fait aussi réviser votre géographie 🙂
      À bientôt !

  3. Salut tous les deux
    Plaisir de revoir des images du KZ, je vois que tout va bien, A Almaty, vous pouvez aller voir le patron de Holiday Inn, je pense que c’est toujours un français qui tient l’hôtel sinon l’hôtel des Pirates, le fils du patron parle le français, il nous a bien reçu.
    sinon https://www.facebook.com/godfroy.lecocq?fref=ts Godfroy est traiteur à Almaty, c’est le fils d’un bon ami à moi.
    Amitié
    Pat et Pat

    WOKIPI

    1. Salut les wokipi !
      Merci pour les adresses ! En fait on a trouvé une auberge de jeunesse à 10e la nuit par personne et parking gardé ! On réserve avec booking.com
      J’avais lu sur votre site pour l’hôtel des pirates, c’était une option si on trouvait rien 😉
      Bon, cette année on s’est raté au salon de l’aventure comme on est en voyage, mais on finira par se croiser !
      A bientôt !

  4. quel beau voyage!!! ces paysages, ces édifices, c’est vraiment superbe , je vois que jmi a encore des reserves, et que vous faites pas encore pitié lol bises a vous et a la prochaine

    1. On se fait plaisir sur la bouffe le midi ! Mais bon, là, on n’a plus d’argent pour finir le Kazakhstan donc ça va être pain et eau jusqu’au Kirghizistan !
      A bientôt !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :