Ouzbékistan : Ferghana et alentours…

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 2 > Voyage > Ouzbékistan : Ferghana et alentours…

L’Ouzbékistan… Dit comme ça, ça ressemble à une blague, on connait rarement des gens qui vont en vacances là bas, et personne ne sait situer ce pays…en même temps, combien d’entre vous savent situer les pays qu’on a traversés ?

Mais là, on y est, on est en Ouzbékistan, pays symbolique de la Route de la Soie, qui est le thème de ce voyage…

L’Ouzbékistan est tout de même le pays d’Asie centrale le plus connu, au moins de nom…

Nous avons choisi d’entrer dans ce pays par la vallée du Ferghana, une vallée que se partagent Kirghizstan, Tadjikistan et Ouzbékistan, pour le meilleur et pour le pire…des conflits locaux entrainent souvent la fermeture des frontières entre ces pays.

Bref, direction notre première ville ouzbèke : Kokand. En fait, on a échoué là avec un douanier dans la voiture car on ne pouvait pas enregistrer Teddy à la frontière, pour des raisons qu’on n’a pas comprises…
Mais de toute façon la visite de la ville était prévue, et là, on sent qu’on est en Ouzbékistan…

image

Ce palais est dorénavant un musée, sa visite est la bienvenue, car marcher en plein cagnard, c’est le coup à y laisser des plumes !

Mais on ne restera pas longtemps dans la ville, juste le temps de visiter une mosquée / médersa, école coranique.

image

Nous sommes à quelques jours du ramadan, et l’Asie centrale est musulmane en grande partie, ils se préparent donc au grand jeûne.

A peine arrivés devant la mosquée, un des enseignant nous fait la visite et nous ouvre les portes de l’édifice ainsi que le cimetière caché derrière. Dans un anglais / russes qu’on arrive à saisir, il nous raconte l’histoire de ce lieu…

Mais comme je le disais, on ne s’attarde pas trop dans la ville, direction Richton !

Dans cette ville se trouve une fabrique de céramique, plus qu’une fabrique, c’est de l’art, un art traditionnel ouzbèke !

image

Ici, tout est fait à la main, de la réalisation de la forme, verre, assiette ou autre, à la peinture !
Selon des méthodes traditionnelles, les élèves copient leur maître mondialement reconnu. Notre guide du jour est élève depuis 12 ans !
Il a choisi la peinture lui, car on choisi soit de réaliser les poteries, soit de les peindre.

Après avoir façonné, cuit, peint, recuit plusieurs fois, le résultat est épatant ! C’est le même procédé qui est utilisé pour faire les tuiles bleus des célèbres mausolées du pays…

image

Chaque pièce est unique, il n’y a jamais 2 fois le même motif, et pour faire 1 assiette, ça prend plusieurs jours !

C’est pas juste une assiette pour décorer, mais chaque objet a été créé pour remplir sa fonction, ils sont résistants au temps et à la vie de tous les jours. De l’art appliqué sur le quotidien quoi…

Autre étape importante autour de Ferghana, et pas des moindres : la fabrique de soie Yodgorlik. Et oui, on est sur la route de la soie !

Là encore, on peut parler d’art, un art aussi centenaire ! Dans cette fabrique de Margilon, tout est fait main et…sans électricité !
Depuis le cocon, jusqu’à la pièce en soie, tout le processus est manuel.

image

Une fois dans l’année et durant un mois, on récolte les cocons…cette récolte alimentera l’atelier pour l’année.

Puis le cocon est déroulé pour en extraire la soie, toujours à la main.

image

On obtient des rouleaux de soie de différentes qualités et différentes rigidité, car ensuite on tresse les filins entre eux pour avoir une fibre de soie. On assemble entre 5 et 25 fils pour obtenir une fibre.

Pour avoir de la couleur sur la soie, on utilise encore aujourd’hui des pigments naturels, bien qu’il soit vrai aussi que la plupart de la production utilise des couleurs artificielles.

image

De l’orange, des noix, du cobalt, etc…sont aujourd’hui encore utilisés mais en quantité plus restreinte.

Et puis avec les fibres de soie colorées vient ensuite l’assemblage du produit final, ça peut être un tapis, mélange avec du coton…

image

Pour faire un tapis, le temps nécessaire peut aller jusqu’à 2 ans ! Chaque noeud étant fait à la main par une ou 2 personnes…

Ou sinon, on peut réaliser des longues pièces de soie, qui serviront à la couture.

image

La aussi, tout est manuelle et les machines sont à pédales, il n’y a pas d’électricité. Ces longs morceaux de soie, soie pure ou soie mélangée avec du coton seront notamment vendus à des marques comme Gucci pour leurs créations (écharpe, robe, …)

La poterie ou la soie sont vraiment des métiers d’art. Ils perpétuent un savoir faire vieux de plusieurs centaines d’années ! Chaque pièce est unique, ce qui fait que lorsqu’on achète quelque chose, c’est pas juste un objet, mais un peu d’histoire de la personne qui l’a réalisé durant plusieurs jours ! Ferghana est souvent oubliée par les visiteurs car éloignées des majestueuses villes ouzbèkes mais le détour en vaut la peine, surtout si on parcourt la route de la soie…

L’Ouzbékistan c’est aussi des gens formidables ! Au hasard, alors qu’on achetait à boire dans un magasin de quartier, des ouzbèkes nous invitent, le premier soir pour une bière, et le jour suivant pour des restaurants, cafés, et pour dormir chez eux !

image

Le plus drôle, c’est que notre hôte, Azizbek, est le frère du consul d’Ouzbékistan à Almaty, le même qui nous a fait notre visa quelques mois avant !
Mais les coïncidences ne s’arrêtent pas là, le père de sa femme est le douanier qui nous a fait l’enregistrement de Teddy à Kokand!
On a passé de très belles soirées en la compagnie d’Azizbek et ses amis, on a pu goûter du vin ouzbèke (très différent de chez nous), on attend maintenant de les voir venir en France bientôt pour nous aussi leur faire découvrir notre ville !

Enfin, pour finir notre séjour dans la vallée de Ferghana, un tour au grand bazar de Margilon…accompagnés d’Azizbek, on peut ainsi négocier les tarifs locaux pour nos achats !

Un bazar tout en couleur, un bazar organisé où la vie du dimanche, malgré le ramadan, bat son plein !

image

Une fois de plus, les rencontres ont transformé notre petit séjour en quelque chose de très fort. À peine arrivé dans ce pays, on se sent accueilli chaleureusement. On aimerait en faire autant chez nous aussi, cette gentillesse et spontanéité nous rappellent que les vrais valeurs sont dans les relations humaines et non pas dans l’argent. On a passé de très bons moments, et à aucun moment l’argent ne devait en être le frein, Azizbek, Jamshi et Alisher nos amis ouzbèkes voulaient juste être avec nous et nous les en remercions !

Après tout ça, il est temps d’avancer vers nos étapes suivantes…

À bientôt !

10 thoughts on “Ouzbékistan : Ferghana et alentours…

  1. magnifique , tout simplement, et c’est vrai qu en France on a beaucoup de chemin a faire pour être a la hauteur de l’esprit d’accueil de ses gens ,
    intéressant de savoir comment est travaillée la céramique et la soie , et dire que chez nous on se plein dès que la clim tombe en panne !
    Il me tarde de lire ton reportage sur Samarquande , bonne continuation et bises a vous 2

  2. STOP !! Arrêtez de nous faire rêver … on a juste envie de repartir !!
    Merci pour vos textes vivants, vos infos et belles photos. On est d’accord avec vous, le vin Ouzbek est très bon (parole de Bordelais).
    Avez-vous des problèmes pour trouver du gasoil ? toujours au marché noir ?
    Bonne continuation
    Patrick et Patricia – Wokipi

    1. Bon, le vin ouzbèke est…très différent…il est bien pour de l’apéro, mais pas sur un repas…
      Toujours des soucis de carburants oui, mais c’est comme ça tous les ans en été, à cause des activités liées au coton…mais bon, c’est rigolo aussi 🙂

  3. merci et Samarkand ,rien que nom me fait rever(trop de litteratue sans doute!) pas de probleme avec le ramadan,
    abientot

    1. Pas de souci avec le ramadan ici, ils pratiquent un islam modéré.
      L’article sur Samarkand va arriver d’ici quelques jours…

  4. C’est drôle, les coïncidences des gens que vous rencontrez et qui sont des proches de gens déjà vus avant 😉
    C’est beau, tout ça….

  5. merci aussi pour les « leçons de choses  » sur la soie et la ceramique de quoi mediter tout en travaillant non?
    en France,la meditation est tres à la mode je crois que le rapport au temps est loin d’etre le meme qu an moyen Orient ou proche Orient ,je ne sais pas…
    en tous cas prenez le temps de nous faire partager toutes ces experiences merci a bientot…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :