Ouzbékistan : Samarkand, Boukhara et Khiva

La suite et la fin de notre séjour en Ouzbékistan…

En effet, notre visa se termine demain, il va falloir passer la frontière turkmène… Quelle bonne idée d’aller traverser des déserts en pleins été…:-)

Samarkand, Boukhara et Khiva sont LES villes les plus connues d’Ouzbékistan ! On n’imagine pas visiter ce pays sans passer voir ces 3 villes, malheureusement au détriment d’autres zones tout aussi intéressantes.

Attention, si vous n’aimez pas les tuiles bleues, passez votre chemin et ne lisez pas cet article !

Samarkand

Venant de Ferghana, c’est la première du triplé qu’on va visiter.

En Ouzbékistan, contrairement aux autres pays d’Asie centrale, il faut s’enregistrer chaque soir, c’est à dire aller en hébergement. Une sorte d’arnaque organisée pour favoriser l’économie ouzbèke. Cette petite contrainte nous oblige donc à dormir en guesthouse la plupart des nuits, déjà qu’on en a raté quelques unes, on verra à la frontière comment ça va se passer…

Coup de chance, la guesthouse choisie est à côté du Registan, ou le truc à voir à Samarkand !

Le Registan c’est un ensemble de mosquées et de médersas qui se font face, dans un pur style ouzbèke : c’est bleu !

image

Et quand c’est pas bleu, à l’intérieur, on met des feuilles d’or au plafond…

image

Sans oublier tout de même du classique bleu, histoire de se rappeler où on est…

image

Bon soyons clairs, ça risque d’en décevoir parmi ceux qui nous lisent…Samarkand, c’est un mythe, c’est vrai, mais quand on y est le mythe à tendance à s’estomper : tout ce qu’on voit là, c’est des restaurations russes qui ont une trentaine d’années, tout a été reconstruit dans le but d’attirer le touriste, et ça marche bien sur ! Mais il y a un côté faux, très faux, presque Walt Disney World, et Jmi sait de quoi il parle, il a bossé là-bas !

Bien sur, c’est joli, mais on perd en authenticité, et notre voyage jusque là a été assez authentique, c’est particulier de voir ça après ce qu’on a fait avant. Le touriste qui viendra pour quelques semaines en Ouzbékistan sera ravi, pour le voyageur long cours, il aurait plus de mal à s’acclimater.

Bon, ça n’enlève pas à la splendeur des lieux…faut aimer les tuiles bleus quoi…

image

A quelques mètres du Registan, le mausolée de Bibi khanoun et en face sa mosquée que l’on voit sur la photo…

Une dernière vue du Registan…

image

Des photos d’époque sont exposées dans les lieux de visite, et lors des restaurations, il ne restait plus grand chose des lieux…il est clair que sans le travail de reconstruction, il n’y aurait aujourd’hui personne pour visiter et il n’y aurait pas de mythe Samarkand…

En descendant à Samarkand, on se rapproche du désert et donc des grandes chaleurs…et là, il était temps pour Jmi…

image

Il fait plus de 45 degrés, fallait intervenir…tondeuse !

Le bon point de rester en guesthouse, c’est que le soir on a une chambre avec ventilo, voire clim ! Et en plus on rencontre d’autres voyageurs !

Gary et sa femme sont américain et suisse. Il a eu la chance de participer 4 fois au célèbre Camel Trophy, en tant que journaliste, ce raid qui a construit l’image de baroudeur du Def !

image

Ils tiennent la machette remise aux participants de l’épreuve, et celle là est celle de l’édition qui a eu lieu à Madagascar en 1987, l’une des éditions la plus historique !

Ils sont américains, et donc ils voyagent avec un véhicule…américain !

image

Pour nous c’est un camion, pour eux c’est un 4×4…Hyon l’a déjà adopté en tout cas, une étape suivante un jour peut être ?

Après quelques jours passés à Disneyland Samarkand, on reprend la route…direction…

Boukhara

On ne fait pas le voyage seul, on embarque à bord Shozo, un japonais déjà croisé à Douchanbé.

Un petit arrêt en route pour aller voir des pétroglyphes…

image

Faut croire que l’Asie centrale en est remplie, car depuis le Kazakhstan, il y en a partout !

Et on arrive à Boukhara !

La ville est différente de Samarkand. Une fois de plus, nous logeons en guesthouse, « registration » oblige et il faut avouer que la clim de la chambre nous arrange bien…je sais pas quelles excuses on va trouver dans les pays suivants pour prendre des guesthouses…

image

Bon elle est sympa tout de même, très accueillante…

On est à 2 pas du centre ville à visiter…ici, moins de coupoles bleus, les couleurs sont plus dans les tons de beiges.

image

Les lumières du soleil couchant font des couleurs jaunes orangés sur les façades des mosquées…

image

Mais bien sûr, les coupoles bleues ne sont pas loin…c’est vraiment la couleur ouzbèke, on la retrouve dans les tissus, dans les céramiques…

image

On n’avait jamais imaginé avant que les mosquées pouvaient avoir des styles très différents les unes des autres…par exemple, avec les colonnes, elles ont presque un côté chinois !

image

Comme on a une voiture, on en profite pour aller voir un mausolée, lieu de pèlerinage proche de Boukhara, haut lieu de la religion et en activité. A quelques kilomètres du centre ville, ce lieu avec ses jardins et fontaines appelle au calme et au repos.

image

Et comme on est sympa, on embarque les autres voyageurs qui eux n’ont pas de moyen de transport…
7 dans Teddy malgré l’aménagement, ça passe ! On vous rassure, c’est légal, ma carte grise mentionne 9 places assises…

image

Tous ont déjà fait pire lors de leur voyage alors là, c’est grand confort pour eux…

Les guesthouses sont vraiment l’occasion de rencontrer des voyageurs, et des voyageurs en tout genre !

Des anglais, qui ont fait la route en Opel Astra…

image

Là, on se dit, pourquoi avoir un 4×4 ? Elle est mal en point mais elle est là… Mais ils sont au début de leur voyage…

Et pire encore, des chypriotes, déjà de base, des chypriotes on en croise jamais, mais eux, ils sont en Toyota yaris ! Mais pourquoi on a pris un Def ??? On aurait du partir avec notre Yaris !

image

Boukhara, comme toute ville touristique connait son lot de vendeurs. Tous vous proposerons leur service pour faire du change, le business du tourisme a pris le pas sur l’hospitalité ouzbèke hélas…mais on tombe aussi sur des bonnes surprises, comme cette jeune vendeuse qui nous a invité chez elle pour voir le dernier match de l’équipe de France au mondial !

image

Le temps nous est compté, notre visa tourne, direction…

Khiva

La dernière ville du trio ouzbèke gagnant.
Bien que ville touristique, il s’avère que celle là est un peu vide ! Et pour cause, ce n’est pas la bonne saison, il fait trop chaud (ah bon ? On n’a rien remarqué nous…) les touristes viennent en août, la température redescend ou début juin…

Pour admirer Khiva, rien de mieux que de monter tout en haut du grand minaret, 57m, l’édifice le plus haut du pays…ce qui sera une épreuve pour Hyon et son vertige…
Mais en haut, on peut embrasser la ville d’un seul coup d’oeil…

image

Khiva, les portes du désert, dernière oasis avant la traversée de la Perse, actuels Turkménistan et Iran…en dehors de la ville, on s’en rend bien compte !

La ville est en fait une forteresse restaurée par laquelle on accède par des portes…un peu comme dans nos châteaux forts…

image

A l’intérieur, un grand nombre d’édifice religieux, mosquées, médersas…

image

On peut d’ailleurs visiter d’anciennes forteresses dans la région de Khiva, non restaurées elles. Elles ressemblent à ce qu’on a pu voir aussi au Kazakhstan, pas de doute on est bien sur la route de la soie !

image

On a du mal à imaginer ces forteresses avant…

Khiva est une petite ville, le tour étant fait, on doit se préparer à passer la frontière turkmène. Mais en Ouzbékistan, il y a un souci avec le diesel, la seule solution pour en trouver, c’est le marché noir…

Au fin fond d’un garage dans une petite ruelle, on trouve de quoi rouler un peu…

image

Et voilà, le plein fait, il est temps d’avancer vers notre prochaine destination : le Turkménistan !

En conclusion sur l’Ouzbékistan on peut dire que c’est le pays d’Asie centrale qui a su tirer son épingle du jeu concernant le tourisme…un peu trop peut être d’ailleurs, au point d’en corrompre parfois un peu trop les habitants…

Le tourisme a du bon parfois, mais l’abus dénature un peu trop l’authenticité malheureusement…

À bientôt !

15 réponses to “Ouzbékistan : Samarkand, Boukhara et Khiva

  • Tu n’es pas bronzé frangin. Tu es rouge….

  • pour toi le desert en plein ete,c’est comme la siberie en plein hiver , un jeu d’enfants … c’est vrai qu’au vue des images le paysage change ,et ressemble plus a ce que vous allez trouver en Iran ,plus sec ,plus aride ,plus desertique et les gens ,ils sont aussi chaleureux en Osbeq ?
    bonne continuation , bises a vous 2

    • Pas un jeu d’enfant finalement…on a pas mal souffert ces derniers jours…et ça va être pire en Iran normalement !

  • You avez un visa de combien de jours pour le Turkmenistan
    Amitié
    Pat et Pat

    • Salut,

      5 jours, du 10 au 14 juillet. On les a tous utilisés, ce qui a posé quelques soucis à la sortie…

  • Samarkand tant attendue deçoit.En tout cas a trouvé sa reconversion : TAXI-BROUSSE (mdr)

    • Bah après ça m’a surtout déçu moi, moins Hyon…

      Teddy on va l’envoyer à mada alors 🙂 si on vire le meuble, on peut être une bonne vingtaine dedans !

  • C’est Teddy qui a trouvé sa reconversion

  • alors la vie en bleu ne vous laisse pas de bons souvenirsdommage (les tuiles bleues à l’origine:ceramiques fabriquees à Briare France! Avous le desert alors!

    • Jmi a été un peu déçu par le manque d’authenticité, et c’est vrai que dans ces villes on sent bien qu’on est touristes, ce qui est un peu désagréable, on préfère la spontanéité des rencontres dans les lieux moins fréquentés… Mais sinon l’architecture de ces villes reste incroyable, en tout cas moi j’ai été impressionnée !C’est sympa de voir les bâtiments tels qu’ils étaient ( la rénovation respecte à peu près ça même si ça peut paraitre un peu trop parfait), parce que imaginer à partir de ruines c’est moins facile…

  • Salut !!

    Héhé je retrouve ma ptite tete dans votre 4×4 à Boukhara. Excellent ce petit moment de transport. J’ai regardé vos photos et commentaires, c’est très intéressant et les photos sont superbes. Continuez. Bonne route à vous.

    Nb. si vous avez un email pour contacter le british je suis intéressé.

    Le mayennais.

  • C’est beau et ça donne (encore) envie! 🙂
    Alors le prochain voyage se fera avec Icy? Bisous à tous les 2 et bonne route!

    • Le jour où on devra s’en séparer, on lui offrira un baroud d’honneur vers un pays lointain ! Histoire de pas juste bêtement l’envoyer en casse…:-)

      Mais pour le moment rien de prévu, on en a besoin au quotidien 🙂

Laisser un commentaire