Tadjikistan : M41 ou Pamir Highway

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 2 > Voyage > Tadjikistan : M41 ou Pamir Highway

Aller, on continue à vous faire réviser votre géographie sur l’Asie centrale, et donc, après le Kirghizstan voici le Tadjikistan !

En fait, cet article sera un mix entre Kirghizstan et Tadjikistan, car la route que nous avons sillonnée commence tout près de Bichkek pour se terminer à Douchanbé, la capitale tadjik.

Le Tadjikistan c’est une culture très différente des autres pays d’Asie centrale car ici c’est la culture persane qui domine…on a un pied au Moyen-Orient !

Avant tout propos, et à destination de ceux qui préparent un voyage, la situation est assez instable dans le Pamir, on ne peut donc pas prévoir si on pourra ou non traverser le Pamir. On a eu de la chance !

En quittant Bichkek
Comme nous le disions, la M41 commence un peu à l’ouest de Bichkek. Ce nom de route ne vous parle certainement pas, mais pour un grand nombre de voyageurs, elle fait bien plus rêver que la route 66 aux USA !
Après 3 passages à Bichkek, on commençait à s’attacher à la ville, mais le visa iranien (enfin) en poche, on doit avancer !
On va progressivement monter dans la montagne, cette montagne qu’on voit au fond…

image

Une route magnifique ! On passe de 800m à plus de 3000m ! On plaint les cyclistes car pour eux, ça doit pas être facile autant de dénivelé !
Et le premier col passé, on redescend dans la vallée, où on a vraiment l’impression d’être coincé entre 2 montagnes…

image

Le Kirghizstan nous surprend toujours par la diversité de ses paysages, on s’est parfois cru de retour en Albanie sur le bac de Fierze, lorsqu’on longeait la rivière Naryn…

image

Mais heureusement les yourtes nous rappellent vite où on est ! Car on n’a pas vu de yourte en Albanie…

image

Parfois, alors qu’on roule, on tombe sur des trucs qu’on arrive même pas à imaginer en France !

image

Oui, vous avez bien vu, la moto et son side car ne sont pas tout à fait droit, c’est choquant non ?

On marque un petit arrêt sur la route pour aller voir un mausolée, un triple mausolée même, celui d’Özgön !

image

Triple mausolée car en fait, à la base, seule la partie centrale existait, puis il a été ajouté les 2 parties latérales un peu plus basse.

Et tout cela nous fait arriver vers une nouvelle ville kirghize…

Och
Och, c’est le départ de la Pamir highway.
Mais c’est quoi la Pamir highway au juste ? Comme son nom l’indique, c’est la route du Pamir…attention, ne pas traduire highway par autoroute, car on peut très vite être déçu, faut plutôt le prendre au pied de la lettre : highway, route haute…

En parlant de hauteur, on commence à en prendre à Och en grimpant au trône de Salomon ! Mais là, ça se fait à pied et avec quelques centaines de marches…

image

Faut bien faire un peu de sport aussi, surtout qu’on a vue sur toute la ville une fois en haut…bon, autant le dire de suite, Och vu de haut c’est pas super sexy non plus hein…

On ne s’attarde pas dans cette ville étape, la route continue…

…En direction du Tadjikistan
Les dernières infos qu’on a eu à Och ne sont pas très positives : bien que la frontière Kirghizstan / Tadjikistan soit ouverte, la route est coupée dans un village kirghize car ils manifestent.
Bon, si c’est pas des heurts au Tadjikistan, c’est une manif qui risque de nous bloquer.
Tant pis, on décide de continuer tout de même, on va pas faire demi-tour.

On dit au revoir aux derniers paysages kirghizes…

image

De la verdure, de la chaleur…ça va manquer dans les montagnes du Pamir !

On croise en chemin un voyageur allemand, et là, bonnes nouvelles : la frontière est ouverte, c’est le premier touriste à être repassé depuis les événements de mai (événements qui avaient amené à la fermeture des frontières tadjik) et la route bloquée au village peut être contournée en passant…par la rivière ! Normal.

image

Bon, bah oui, à côté Teddy parait tout petit… 🙂

La frontière tadjik s’approche, la route devient un peu plus dure, il faut redoubler d’attention, un accident est vite arrivé.

image

Là, on sent qu’on arrive en montagne, les paysages changent radicalement.

image

Faut avoir confiance en ses freins…surtout que les cols sont assez hauts !

image

Le bon point, c’est qu’ici ils pensent à tout, si vos freins vous lâchent, il reste l’option de secours…

image

Bon, faut juste que personne n’arrive en face à ce moment-là et pas arriver trop fort car je suis pas sur que la piste soit assez longue…mais bon, c’est l’intention qui compte.

Aller, la dernière cote avant le Tadjikistan, et pas la moindre.

image

Et on y est !

image

Le Tadjikistan ! Faire la route de la soie sans faire la Pamir Highway, c’est un peu comme ne pas avoir de Rolex avant ses 50 ans…donc au moins, ça c’est fait !

Du coup, ici, c’est tellement haut et froid que les vaches, elles ont des longs poils !

image

D’ailleurs du coup, ils appellent ça Yak.

Dans un tout petit village, on tombe sur la fête de l’école ! Tous les élèves sont en tenue, ils chantent, ils dansent…c’est la fête !

image

Ils portent un chapeau traditionnel kirghize, car en fait dans cette région du Tadjikistan, les habitants sont principalement…kirghizes.

On profite de notre passage à Murghab, LA grosse ville du coin, 6000 habitants, pour faire nos courses sur le bazar.

image

Oui oui oui, les magasins sont des containers ! Ils ont le sens de la recup’ ici, il faut voir ce qu’ils savent faire avec des containers : des maisons, des magasins…à faire pâlir nos architectes en Europe !

Les routes sont très très très mauvaises, comme nous l’avait indiqué le garde à la frontière : Tadjikistan, good people bad road.

Et il avait raison en tout point !

Les routes…

image

Jolis paysages, mais, voilà, la photo parle d’elle même…

Les gens…

image

Hyper gentils et accueillants ! On allait juste demander notre chemin, et il nous a invité pour un thé…et bien sur la collation qui va avec le thé !
Personne ne parlait anglais, notre russe est un peu limité, ne parlons même pas de notre tadjik, mais on se comprend malgré tout. Juste partager ce moment simple, au milieu de rien, c’est vraiment un plaisir immense !

image

Vous inviteriez un parfait inconnu chez vous pour prendre un thé ? Ils ont peu de choses, mais leur plus grande richesse c’est leur générosité…une leçon pour nous, les pays « civilisés ».

Bon, soyons honnête, le Pamir, c’est assez désert…il y a quelques villages, certes, mais aussi pas mal de villages désertés. La vie nomade, la vie d’éleveurs devient de plus en plus dure et ne rapporte plus grand chose…donc les jeunes, quand ils le peuvent vont en ville. Et les villages se meurent…

image

Cela donne un effet assez particulier, très mystérieux…mais les paysages sont vraiment magnifiques !

image

En quittant un peu la route principale, on se dit que des fois, ça ressemble à l’Islande…

image

On n’y peut rien ça, quand on voyage, on compare toujours les différents pays…mais pour le coup, on ne s’était pas trompé ! Au détour d’un chemin, on a trouvé…un geyser !

image

Bon, il est bien moins impressionnant qu’en Islande et sur la photo on n’a pas réussi à l’avoir au à bon moment, mais bon…fallait être sur place ! Na !
Et histoire d’être sûr que ça ressemble bien à l’Islande, on a ensuite trouvé des sources d’eau chaude !

image

Alors là, le paradis ! Au fond, un lac de montagne d’un bleu profond, la petite cabane de pierres abrite une source d’eau chaude aménagée, et dans les montagnes froides, ça fait du bien !

Voyager dans le Pamir est vraiment un plaisir on se sent libre, seul au monde ce côté sauvage à la mongole qui nous a manqué…

image

Mais les bonnes choses ont une fin…et les pistes difficiles ont eu raison de Teddy…Demi-arbre arrière gauche HS, c’est à dire que la roue n’est plus entraînée par le moteur, ce qui est gênant sur une voiture.

image

Bon…le Tadjikistan ou en tout cas la M41 aura été fatale aussi pour notre jerrycan de gasoil, sur le toit de Teddy…ce qui aura pour résultat d’arroser généreusement tout le véhicule de gasoil, couplé avec un peu de poussière, ça donne une voiture dégueulasse et grasse !
Et l’altitude aura fait aussi une victime : l’oreiller gonflable de Jmi, un oreiller qu’il traîne depuis le retour de Corée…le pauvre n’a pas su résister à la pression en altitude et a éclaté…

Bon, malgré ces petits ennuis, la route continue pour rejoindre la capitale, histoire de pouvoir réparer tout ce bordel…enfin Teddy quoi…

Vers Douchanbé
On rejoint la route principale pour rejoindre Khorog, capitale du GBAO, et ville où des événements violents se sont déroulés quelques jours plus tôt.
On traverse la vallée de Gunt, très étrange, car avant, il n’y avait rien ni personne et d’un coup, on traverse un village…qui fait des dizaines de kilomètres ! Oui, c’est un village discontinu sur des dizaines de kilomètres, car en fait, tout le monde est installé près de la rivière.

image

Et des fois, y’a des ponts pour traverser, mais…on sait pas trop où ils vont…
Et on arrive à Khorog.

image

En fait ce qu’on ne savait pas, c’est que la route allait être pire après Khorog !
Rassurez-vous la famille, si on écrit cet article, c’est qu’on est vivant, on a survécu à tout ça !

image

Faut croiser les doigts pour que ça tienne…

image

Faut éviter de trop serrer à gauche car en bas, c’est la rivière…

image

Et la plus grande difficulté : se croiser…la route est pas large ! Par chance, on est du bon côté nous…(PS : là, le camion de face est en marche arrière…)

Mais bon, les paysages restent magiques malgré tout ! Imaginez un peu, on a juste une rivière qui nous sépare de l’Afghanistan, et ce pays ressemble à une forteresse car c’est, vu de notre route, une immense montagne !
On voit des villages afghans de loin, avec leur femmes entièrement voilées, c’est très différent du Tadjikistan pourtant ethniquement se sont deux pays similaires !

image

La bonne nouvelle, c’est qu’à l’avenir la route sera meilleure, ils font des travaux !

image

Et en se rapprochant de Douchanbé, on quitte les montagnes et leur froid pour arriver dans les chaleurs caniculaires…on passe encore de l’hiver à l’été !
On aimerait bien pouvoir se jeter dans un lac pour se rafraichir !

image

Et nous voilà maintenant à Douchanbé la capitale, on attend les pièces pour Teddy en se reposant. Oui on se repose, car il faut pas croire que voyager c’est des vacances ! On est toujours en mouvement depuis près de 3 mois, ça fait donc du bien de se poser…

12 thoughts on “Tadjikistan : M41 ou Pamir Highway

  1. en lisant vos récits ben moi , dans mon confort occidental, je voyage et je rêve, bon rien de trop grave sur « Teddy » en fait ,sa y est c’est répare?
    continuez a me faire rêver ,mais restez prudent quand même , car se sont des coins un peu tendu en ce moment
    bonne continuation bises et a bientot pour de nouvelles aventures

    1. Teddy est enfin réparé ! Pièce reçue ce matin et montée, c’est bon !
      On écrit nos articles en pensant à vous, amis et famille, qui nous lisez, c’est long à taper, on a la flemme, mais on tente de de motiver pour partager avec vous !
      On en parle en France des problèmes au Tadjikistan ???

      1. Teddy réparé , donc le voyage pourra continuer . Tu pourras dire aux gens du guesthouse qu’on a tenu le délai pour que tu reçoives la pièce . Mais ce n’était pas gagné au début , hein !!!

        Non , ici , on n’entend pas du tout parler des évènements qui se passent là-bas . Et pourtant ce n’est pas faute d’écouter les info . A part le foot actuellement et Alstom , pfffff !!!!

        Continuez quand même à nous faire rêver avec vos récits , même si c’est long à écrire . On apprécie encore plus quand on sait le temps qu’il vous faut pour rédiger tous les articles . On attend toujours avec impatience de les lire .

        Grosses bises à vous deux

  2. Beau voyage…
    J habite a Dusshambe et je suis un peu frustre d etre bloque ici pour le boulot… Bonne route

  3. « Faut pas croire que voyager c’est des vacances « …Ah bon !…Travailler oui c’est être en vacances (sic) En tout cas vous pouvez être embauchés sur FR3 vous deux pour l’émission « Montagne ».Vous faites mieux que les reporters professionnels .Bonne continuation

    1. Oui, voyager au long cours, c’est pas des vacances, être toujours en mouvement, ne pas avoir de point fixe…c’est pas du boulot c’est sur, mais les vacances c’est quand on fait rien, là, on fait pas rien ! 🙂
      On aimerait bien être payé pour faire des articles et reportages de voyage ! Si des pro passent par là, entendez mon message !

  4. Un grand merci pour vos superbes photos, vos récits ( sans (presque) aucune faute d’orthographe^^…désolée je ne peux pas m’empêcher de regarder!;)) qui donnent envie de partir à l’aventure !!!Jmi, prends bien soin de ma ptite Marion !;) Bisous à tous les 2!!

  5. Bon, vous etes repartis alors prudence et merci pour la vraie carte du kirszhistan? reçue hier Ici;c’estvrai: foot alstOm,a belfort on se sent tout de meme concernes
    vous etes bons pour FR3 c’est sur!bonnes VACANCES!

  6. Que de voyages, des kilomètres parcourus, de belles rencontres, merci de partager ces supers moments avec nous !!!

  7. ok, j’ai eu des propositions de radio pr juste ma ptite histoire merdique…alors vous, avec un peu de chance et surtout beaucoup de piston, vous trouverez bien quelque chose!!
    allez avalez bien les kilomètres et merci pr la carte!! jvais l’encadrer jcrois, la seule carte de bichnek de ma vie^^!! ( pour l’instant ça me sert de marque page pr un livre sur….la mongolie!!jvous le filerai)bisous

    1. Oui mais le top, faudrait qu’on nous paye pour faire des articles, histoire qu’on puisse vivre sur la route 🙂
      Si vous êtes un journal/magazine sur les voyages, que vous voulez des reportages sur le terrain, on est là !!!!

Répondre à Charlotte Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :