Wok-e-Pédia : l’Ouzbékistan

On reçoit pas mal de mails de gens qui tombent sur notre site alors qu’ils font des recherches sur un pays pour préparer leur voyage…on les remercie pour leur petit mot gentil, et donc on continue à alimenter cette partie du blog, utile pour les voyageurs…

…la monnaie…
Alors là, c’est la partie la plus drôle…

La monnaie s’appelle les ouzbèke som, donc déjà on n’est pas perdu car avec les kirghiz som, et les somonis du Tadjikistan, on sent qu’ils se sont pas forcés par là pour trouver le nom des monnaies…

Mais le plus drôle, reste la valeur de la monnaie : 1$ vaut 3000 som, ou 1€ vaut 4000 som. Attention, il s’agit du change au marché noir ! Bien plus intéressant que le change officiel en banque où les taux passent à 2300 som pour 1$ ! Toutefois, le change au marché noir est bien entendu interdit, c’est pas bien hein, faut pas le faire 🙂 même si dans la rue tout le monde propose du change…négociez pour avoir le taux qu’on annonce plus haut car dans les villes touristiques on vous proposera moins…

Quand on change donc 100$ on se retrouve avec…300000 som ! Généralement on vous donne des billets de 1000 som, alors je vous laisse faire le compte du nombre de billets…ça en fait beaucoup ! Oubliez le portefeuille, mettez juste un gros tas de billets dans votre poche pour la journée…on se sent vite riche en Ouzbékistan !

Quelques fois, pour les plus chanceux, on vous fera du change avec des billets de 5000som, mais même les locaux en voient peu et vous regarderont avec de grands yeux 🙂

Il y a des ATM, mais généralement bridés à 200$ par retrait. A Boukhara toutefois, près du grand minaret, il y a un carpet shop, et dans la façade un ATM ! Et là miracle, pas de limite sur le retrait, une polonaise a retiré 4000$ par erreur en pensant que c’était des som, car on ne choisit pas la monnaie c’est que des dollars mais c’est jamais marqué, et en plus ce distributeur ne tient pas compte de votre limite de retrait journalière et hebdo, il peut la dépasser sans souci !

Bon par contre, prévoir une carte visa, mais ça, il semblerait que ça soit la norme en Asie centrale quand on trouve des ATM…ou alors faut chercher encore plus…

…la bouffe…
Ici, et comme partout en Asie centrale, on trouve du plov, sauf qu’ici c’est le plat national. D’ailleurs c’est quoi le plat national français ?

Après, on retrouve tous les classiques d’Asie centrale, sauf que les lagmans sont moins bons :'(  ça manque à Jmi, depuis le Kirghizstan…

Côté prix, un самса c’est 1500 som par exemple, 1L d’eau c’est 1000som, et 1,5L de limonade c’est 6500som. Évidemment, dans les lieux touristiques on cherchera à vous vendre du Pepsi à 15000som…

C’est assez désagréable de se faire prendre pour un pigeon, les méfaits du tourisme de masse…quand vous connaissez les prix posez les billets sur la table et partez. Le vendeur bon joueur vous serrera la main et ira arnaquer le touriste suivant pour se rattraper.
Dans les restaurants, il y a une carte, sur la carte souvent il y a des prix mais au final on paye toujours plus…on comprend pas trop, c’est pas juste on ajoute 10% pour le service…les calculatrices ouzbèkes fonctionnent peut être différemment ? Et si vous redemandez la carte pour faire le calcul, bizarrement les prix ne sont plus les mêmes que sur la première carte du début…

Bref, la bouffe en restaurant c’est pas la meilleure expérience à faire…

…les hébergements et l’enregistrement…
On l’a déjà dit, en Ouzbékistan il faut s’enregistrer, des restes du système de l’URSS… C’est le dernier pays qui le demande d’ailleurs.

En fait, ça ressemble plus à une arnaque organisée pour vous obliger à avoir un hôtel ou guesthouse, officiel bien sûr…

Chaque établissement vous enregistrera et vous donnera un petit coupon à présenter à la douane à la sortie du pays. Le coupon n’a pas une tête officielle, il peut ressembler à un post-it ou juste un bout de feuille tamponné, il n’y a pas de format officiel.

En sortant du pays, personne ne nous a demandé ces coupons…et parmi les voyageurs rencontrés précédemment, personne n’a montré les coupons…quand on dit que ça ressemble à une arnaque organisée…mais on n’est jamais à l’abri d’un douanier tatillon…n’essayez pas de demander aux ambassades, au mieux elles vous diront qu’elles ne savent pas au pire qu’il faut un hôtel chaque soir…

Cela étant dit, on s’est arrangé pour trouver des hébergements à bon prix dans les villes, toutes les guesthouses citées sont overlanders friendly, on peut garer sa voiture / moto / vélo en toute sécurité…

À Samarquande, Bahodir bed and breakfast, la double à 22$ petit déjeuner inclus. Pour 3$ de plus on peut avoir le repas du soir, un excellent repas très copieux. On y a mangé notre meilleur plov ! Le repas change chaque soir, tout comme le petit déjeuner a des variantes et tout aussi copieux ! De loin notre guesthouse préférée !
Les 2 frères qui gèrent le lieu sont d’une gentillesse incroyable ! Vous arrivez par une chaude après-midi ouzbèke et on vous offre le thé, petit biscuit et pastèque fraîche…ils sont vraiment très sympas pour tout, vraiment une excellente adresse qu’on recommande et en plus, elle est juste à côté du Registan, autrement dit très bien placée !

À Boukhara, Rustam-Zukhra hotel, la double à 25$ petit déjeuner inclus. Moins chaleureux que Bahodir mais sympa aussi. La guesthouse est récente, donc chambre très propre et neuve. Une cour intérieure sympa où les motards peuvent mettre leur moto. Teddy était dehors dans la rue en face de l’hôtel, sous la surveillance des vendeurs de fruits ! Aucun souci, Boukhara est une ville calme, et les vendeurs sont des locaux qui sont là nuit et jour…
La guesthouse offre aussi un énorme petit déjeuner, mais pas de possibilité de repas en supplément. Comme elle est hyper bien placée aussi, il suffit de sortir et marcher 2 min pour trouver à manger 🙂
Cet endroit est tenu par 2 soeurs, jumelles, ne pas se faire avoir car on croit parler à l’une mais en fait c’est l’autre, ce qui explique pourquoi elle ne vous a pas reconnus 🙂

À Khiva, Alibek guesthouse, chambre pour 2 à 20$ énorme petit déjeuner inclus. Tout le monde nous a parlé de cette guesthouse mais en fait rien d’exceptionnel. C’est juste une guesthouse, moins chaleureuse que la première. On peut se garer devant, les motos sur la terrasse, rien à craindre. Une fois de plus, c’est bien placé donc très bon point 🙂

Les 3 guesthouses citées sont des lieux de passage de pas mal de voyageurs, idéal pour faire des rencontres. Nous donnons les prix pour des chambres pour 2 avec salle de bain privative, mais le prix des dortoirs est quasi le même, divisé par 2 bien sûr, si on est 2 vaut mieux la chambre.

Ah oui, il faut négocier le prix pour les guesthouses, comme pour tout d’ailleurs en Ouzbékistan…

…l’automobile…
Ici, ils aiment bien Chevrolet, d’ailleurs on dirait qu’ils n’ont que ça ! Tout simplement parce qu’il y a une usine Chevrolet en Ouzbékistan, ce qui en fait la marque la plus populaire !

Les routes sont en bon état, ou alors c’est qu’on a oublié ce qu’est un bon goudron…bref, ça roule bien, pas trop de pièges, des nids de poule parfois bien sûr mais normal…on est en Asie centrale !

On se fait rarement arrêter par la police qui a pour consigne de ne pas embêter les touristes…et quand on se fait arrêter c’est pour noter nos passeports dans leur registre, tout comme ils le font pour les locaux, tout simplement.

La circulation n’est pas dense, bon ça conduit…différemment, certes, mais on s’habitue…

Le gros souci c’est la pénurie de carburant sur les mois d’été. C’est lié aux activités intenses dans les champs de coton, alors peu de diesel, carburant pour les tracteurs et autres camions, et moins d’essence aussi. Pour les locaux pas de souci ou moins, ils fonctionnent presque tous au gaz…bus, camions, voitures…par contre pour nous c’est marché noir.

Au marché noir, le gazoil est de bonne qualité, il vient du Turkmenistan, mais au lieu de coûter moins de 2000som, on passe entre 3500 et 4500som ! Et encore, on a eu de bons prix nous…

Voilà on a fait le tour…pour résumer l’Ouzbékistan c’est marché noir et méfaits du tourismes…

Toutefois c’est en en Ouzbékistan tout de même qu’on a fait une de nos plus belle rencontre…un voyage n’est pas que des lieux à voir, mais surtout des gens à rencontrer…

image

Laisser un commentaire