Lettre des Berlivet

Accueil > Blog > Autres voyages > Lettre des Berlivet

On a déjà parlé d’eux ici, les Berlivet. Jacques et Marie-Paule.

Peu présent sur le net (www.landandino.org), les forums et la « blogosphère », ça n’empêche pas qu’ils soient de grands voyageurs, et pour nous, une source d’inspiration depuis bientôt 10 ans.

Voyageurs depuis un bout de temps, avant que la folie du voyage ne s’empare de notre génération avec ce besoin de « vlogger » et générer du trafic Web, ils ont sobrement publié un livre, qu’on a dévoré dans la morosité du métro parisien  à l’époque (pas si lointaine…) rêvant à nos propres projets, avant qu’ils ne deviennent réalité…

Parce que le net c’est bien, mais rien ne remplace l’échange, le vrai, et la rencontre.

Avec leur accord, nous publions un échange que nous avons eu, racontant leur histoire, avec la vidéo de présentation de leur véhicule et leur voyage. Un petit texte qui, peut-être, motivera des personnes à prendre la route elles aussi…

Ils s’embarquent pour leur 8ème voyage en Amérique du Sud ! Les voyages forment la jeunesse, et on espère être comme eux quand on arrivera à leur âge !

Bon voyage à eux, et surtout, merci pour tout ce qu’ils ont pu m’apporter au fil des années…

 

Bonjour Jmi,

Tout à fait d’accord avec toi, Jmi, les Landistes forment une grande famille, qui d’autre que nous échange des appels de phares sur la route pour saluer des inconnus ? Et si on annonce dans un forum sud-américain de Land Rover notre passage dans le secteur, nous sommes assaillis de propositions d’aide et de rencontres. Et nous bénéficions partout d’un capital sympathie qui nous facilite la vie.

Et puisque tu tiens à nous considérer comme des vétérans, je propose de plonger dans le passé en évoquant ma découverte des Land Rover en 1960. J’avais 15 ans quand j’ai commencé à travailler au siège d’une grande entreprise, au 56 rue du Faubourg Saint-Honoré, face à l’Elysée qui est au 55. (Et dire qu’à l’époque il était possible de traverser la rue pour trouver du travail…) J’ai parfois vu passer le général de Gaulle et d’autres hommes d’Etat ! Mais j’ai surtout découvert les Land Rover des CRS qui stationnaient tout autour du palais dans le quartier. Ils me faisaient rêver d’aventure, les Lands, pas les CRS !

Au début des années 60, à chacun de mes voyages de 2 ou 3 jours de Paris en Suisse (ma mère était Suisse et mon frère travaillait là-bas) en Mobylette (ou en stop l’hiver), je louchais sur les Lands, nombreux en Suisse à l’époque, car il n’y avait pas encore de 4×4 asiatiques.

Mon service militaire en République centrafricaine m’a permis d’en voir encore et a renforcé mon désir d’aventure.

Puis j’ai conçu et aménagé des camping-cars en fonction de la taille de la famille (et des enfants… nous en avons 4) pour découvrir chaque été en 4 semaines le Sud de l’Europe et les pays qui la bordent.

Atteints tous deux de la passion des voyages, à l’approche de la retraite nous avons acheté d’occasion à une famille qui rentrait d’un voyage en Inde et au Népal son Defender 110 (sans électronique) 300Tdi de 1994 et avons pu enfin concevoir et aménager le véhicule de nos rêves. Une « voiture-maison », comme disent les petits. Nous y avons vécu 4 ans au total, parcourant en Amérique du Sud 120 000 km sans nous lasser et sans panne ni crevaison. Après 7 voyages de 5 à 9 mois nous repartons là-bas pour un 8e voyage de 6 mois, plus d’autres par la suite si la santé nous le permet. Le Land a 24 ans mais nous 50 de plus ! Bien entretenu un Land est éternel, pour nous, on verra…

A l’occasion nous participons à des actions humanitaires, ça nous permet de rencontrer des indigènes et des jeunes Français solidaires. Bien sûr, nous ne sommes pas des héros, pas des touristes non plus car nous ne sommes que tous les deux, mais simplement des voyageurs !

Si vous rêvez de voyages, si vous le pouvez, lancez-vous sans attendre ! Vous aurez une vie passionnante, pleine de découvertes et de rencontres inoubliables.

Jacques et Marie-Paule BERLIVET

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :