Iran : la suite des découvertes…

Accueil > Blog > Autour Du Monde, pt. 2 > Voyage > Iran : la suite des découvertes…

Encore et toujours en Iran, on continue le récit de nos aventures…

Un peu de retard dans le récit, mais la flemme…

On s’en était arrêté à Persepolis…

Non loin de cette ancienne ville mythique se trouve Shiraz. Pour les amateurs de vin, ce nom ne vous est pas inconnu et pour cause, c’est aussi le nom d’un cépage !

Perso, on a beau habiter BORDEAUX, on n’y connait que dalle en vin, Hyon sait juste le boire. Mais il parait que ce cépage est le principal en Bourgogne et dans des nouveaux pays à vin tel l’Australie. On n’a pas vérifié l’information sur le net, car le net iranien est aussi rapide que Richard Virenque sans produit dopant, on vous laissera donc le soin de vérifier et de nous faire vos retours (vérifiez à propos des cépages, pas de la vélocité de Virenque). Quoi qu’il en soit, Shiraz est une ville dont le vin est originaire, un comble car l’alcool est maintenant interdit en Iran.

Bref, un petit tour dans Shiraz nous permet de découvrir la ville. L’un des points clé est la forteresse de la ville, qui survit au temps…mais on se demande comment car elle est un peu de travers…

image

Il fait toujours aussi chaud en Iran, une ballade dans le bazar couvert permet de se rafraichir un peu, en même temps qu’on fait des affaires. L’iranien est dur en affaire, mais l’auvergnat qui sommeille en Jmi aussi, à tel point qu’on lui demande s’il est écossais…ici, ils ne connaissent pas encore les auvergnats !

image

Les bazars sont vraiment agréables ! Grâce aux coupoles, il y fait frais, même sans clim la plupart du temps ! Les bazars sont vraiment intrigants, on peut y flâner des heures, entre les odeurs d’épices, les couleurs des tapis…c’est un festival pour les yeux, les oreilles, le nez…tous nos sens sont en éveil ! On peut goûter des fruits très sucrés, toucher des tissus en soie…on fait des bazars depuis le début du voyage et on s’en lasse pas !

Un truc incroyable en Iran, c’est le tapis ! Bah oui, c’est la perse, alors les tapis c’est leur truc, la preuve Aladin il a son tapis (qui vole en plus) ! Et ici un tapis, c’est jamais perdu, jamais jeté ! En même temps, quand il faut des mois voire des années pour le réaliser, c’est normal qu’il ne finisse pas au fond d’une poubelle.
Alors dans la rue, on croise parfois quelqu’un qui, à même le sol, répare des tapis, et leur donne une seconde vie.

image

Seul, à l’aide d’un gros fil et une grosse aiguille, il répare les cotés usés. Une scène simple, une scène de rue, mais qui dégage quelque chose de fort car nos habitudes de consommation nous auraient fait jeter ce tapis.

Puis il est temps de quitter la ville. Le hasard d’une rencontre nous indiquera un endroit où faire une halte sur la route : des chutes d’eau !

image

Les chutes d’eau de Margoun sont un endroit prisé par les iraniens qui viennent s’adonner à leur passion principale : le pique-nique !

En fait, un pays sans alcool, pour ceux qui en doutent, c’est super bien ! Il n’y a pas de nightclub, de bar ou autre lieu de ce genre, donc les iraniens se retrouvent en famille, entre amis dans les parcs et ils profitent du temps. Donc pour ceux qui se demandent pourquoi aller en Iran car il n’y a pas d’alcool et de boite de nuit, oui oui il y a vraiment des gens qui se posent ce genre de question, et bien ces gens n’ont peut être pas compris ce que sont les relations humaines en fait…

Notre route nous mène de Shiraz vers Ispahan ou Isfahan on peut dire les deux.
Les paysages sont très variés et on a du mal à se croire en Iran des fois, surtout quand au milieu des montagnes, on voit des…rizières !

image

Il y en a pas mal en Iran en fait, car l’aliment de base ici c’est le riz !

La route sillonne la montagne, et nous sommes en période de vacances pour les iraniens : les jours fériés de fin de ramadan qui s’enchainent en plus sur le weekend pour eux (le weekend c’est jeudi et vendredi ici) et donc en route on voit pas mal de voitures, toutes équipées de la même façon ! Sur le toit, le kit pique-nique c’est à dire les tapis pour le sol, le réchaud pour faire bouillir l’eau pour le thé et autres ustensiles pour faire le barbecue…ça rigole pas !

image

Et puis on arrive à Ispahan, l’ancienne capitale. Dur de trouver hébergement car tout est pris ! C’est LA ville touristique pour les iraniens !

Ispahan, c’est pour commencer un bazar grouillant de monde, d’après le lonely planet…

image

…sauf qu’en ce jour férié, lendemain de fin de ramadan, c’est…calme, mort, désert…

D’un côté c’est une vue que peu de gens en voyage on la chance de voir car à toute heure dans les villes ça grouille de monde ! Juste que quand on s’y attend pas, ça surprend 🙂

La mosquée du vendredi est aussi un complexe particulier, elle mélange les styles iraniens architecturaux car la construction s’est étalée dans le temps avec les agrandissements et modifications.

image

On peut noter sur la photo des fils et poteaux ainsi que des tapis roulés. Comme nous sommes au lendemain de la fin du ramadan, des grandes prières ont eu lieu d’où les tapis et lors de la prière hommes et femmes sont séparés, d’où les fils qui maintenaient des tissus de séparation.

Mais le point culminant d’Ispahan c’est sans doute le square principal ! Plus grand qu’un terrain de foot, bordé de 2 volumineuses mosquées, un palace, le bazar, c’est the place to be !

image

Arboré, piéton, décoré de fontaines qui rafraîchissent l’air, le square est une place agréable à arpenter à tout heure.

image

Et le soir, l’endroit est finement éclairé et chaque coin de verdure est occupé par des iraniens qui pique-niquent dans une humeur conviviale !

Un incontournable de la ville est le quartier arménien.

Pour s’y rendre, il faut traverser le fleuve.

image

Bon, en fait le fleuve est à sec, du coup ce super beau pont sert à rien en été… C’est dingue de voir ça, vous imaginez Paris avec une Seine à sec ?

Les arméniens ont été déplacés à Ispahan, la capitale, car les dirigeants de l’époque s’étaient rendu compte de leur qualité de commerçants, d’artistes…mais comme ils étaient de religions différentes ils ont été installés à l’extérieur de la ville. Aujourd’hui, la ville ayant grandit, il s’agit d’un quartier.

La principale église arménienne étonne et fascine.

Elle étonne car de l’extérieur on croit voir une mosquée…

image

Elle fascine car l’intérieur est entièrement peint, avec des scènes de la bible, de saint Grégoire…mais les peintures, de couleurs vives, sont assez violentes, ce qui contraste énormément avec le lieu.

image

Par exemple cette pièce qui pourrait s’intituler le christianisme pour les nuls. On y retrouve les idées chrétiennes du paradis, de l’enfer, la terre des hommes et la religion…et la partie enfer est assez crue !

Si le sujet religieux vous intéresse, faites des recherches sur la religion arménienne. C’est un courant dont on ne connaissait même pas l’existence avant !

Dans le complexe de l’église, un musée présente des choses issues de la culture arménienne, et un objet particulièrement drôle : le plus petit livre du monde !

image

Pour donner un ordre de grandeur, le livre est grand comme un bouton de chemise !
Il s’agit d’un livre de 14 pages ou le notre père est écrit en 7 langues.
Plus fort encore dans la miniaturisation, le musée présente aussi un cheveux où est gravé une phrase dessus ! Oui oui oui, un type a gravé une inscription sur un cheveux à l’aide d’un diamant extra fin !

Le quartier arménien est une belle introduction à l’Arménie. Nous ne passerons pas dans ce pays durant ce voyage par manque de temps, mais nous avons vraiment envie de découvrir ce pays dont on nous a pas mal parlé aussi. Peut-être pour Autour du Monde partie 3, qui sait ?

Bon, pour rassurer la maman de Jmi qui a peur qu’on manque de nourriture, et bien à Ispahan on a mangé au KFC ZFC, la copie locale…

image

En fait c’est un mix entre pizza hut et KFC, sauf que le poulet est bon ici…:-)

Les iraniens sont aussi les rois de la copie, y’a pas que les chinois qui sont forts dans ce domaine ! Que ça soit sur la bouffe, les voitures, les fringues…on retrouve des copies locales ! Normal, le pays a du se réinventé suite aux sanctions internationales. Et il faut avouer que vu de notre regard de voyageurs, ils ont su s’en sortir pas trop mal !

Alors là, on vous présente un truc qui serait tellement utile en France de nos jours ! Ça résoudrait le souci que tous les possesseurs de smartphones a rencontré un jour : la panne ! (On n’est pas concerné nous, on est rétrograde, on n’a pas de smartphone)

image

Dans un parc, lieu où les iraniens aiment passer du temps, une borne de rechargement ! Gratuit, en libre service, non taggué ou abimé…c’est tout bête, mais…ça existe pas chez nous ça !

Bon, le temps tourne il faut quitter Ispahan pour monter à Téhéran où doit nous rejoindre un ami qui goûtera un peu d’aventure avec nous…

Mais parce qu’en Iran il faut savoir prendre son temps, une halte dans un caravansérail pour un thé…

image

Et on est reparti, en route pour la ville, la grande ! Autant dire qu’on flipe pour la circulation là-bas, va pas falloir accrocher une autre voiture…

À bientôt !

16 thoughts on “Iran : la suite des découvertes…

  1. toujours des choses a apprendre en vous lisant , c’est instructif,et les photos sont toujours aussi jolies, continuez comme sa moi je me regale!!!
    bises a vous deux
    denis

    1. Et encore on ne dit pas tout ce que nous on apprend ! On devrait voyager des années au lieu d’aller en cours lire un livre d’histoire et de géo…

  2. Toujours aussi captivant comme récit !!! Merci encore de prendre du temps pour nous faire vivre votre voyage

    Les récits et les photos donnent envie de visiter ce pays . Mais sans la chaleur que vous avez sur place actuellement .

    Le riz iranien est-il aussi bon que celui thailandais ? Je ne savais pas que c’était leur aliment de base .

    Ce qui me rassure , c’est de voir qu’il y a un ZKF là-bas pour que vous puissiez vous remplir l’estomac avant de bivouaquer .

    Bisous à vous .

    1. Le riz est très bon mais ça vient aussi de la cuisson qui est différente. Et en plus, il est accompagné avec du riz au safran pour la déco, du riz jaune, donc c’est bon et beau 🙂

  3. Le meilleur reportage….Hormis la parenthèse cycliste (chauvinisme oblige )
    Shiraz ?;;;Oh l’horreur ..;Outre le Merlot ou le Cabernet franc ou le Cabernet Sauvignon des rives gauche et droite bordelaises ,rien n’existe..;Ah j’ai oublié : « les goûts et les couleurs…) D’accord je sors

    1. completement d’accord pour le vin il n’y a pas mieux que le bordeaux et sa region avec un fort penchant perso pour le st emilion(et moi je sors pas ,je reste ,persiste et signe )
      Denis

    2. Ah bah la parenthèse cycliste j’ai pas trouvé meilleur exemple 🙂

      Pour le vin moi j’en sais rien en tout cas, et de toute façon je suis passé à la bière sans alcool iranienne maintenant moi 🙂

  4. Marion boit le vin comme une bordelaise et toi tu négocies comme un écossais ? Sont où, vos origines ?
    (Papa les smileys ça n’a pas marché :-D)

  5. Salut à tous les deux
    Toujours un plaisir de lire vos commentaires et de voir votre humour. On ne sait jamais rencontré, mais on aimerait vous voir avant notre prochain départ 🙂

  6. Un petit bonjour des messagers autour du monde. nous voyons que votre aventure se passe à merveille, c’est génial pour vous
    On vous embrasse du Japon, un très beau pays… bon pas trop d’aventures mais une sacré culture !
    Pierre florence et Adrien

Répondre à Pa Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :