Voyager en moto

Un nouveau mode de voyage

Après quelques voyages en auto ces dernières années, une envie de nouveauté se fait sentir…

Réaliser un rêve qui trotte en tête depuis un moment déjà, depuis le jour où nous avons rencontré ce motard australien à Irkoutsk en Russie (pour se rappeler de l’article, relisez notre passage à Irkoutsk)…

Vous l’avez donc compris, le prochain voyage ne se fera pas en Teddy, ni en auto, mais…en moto !

Ayant apprécié la courte expérience à moto l’an dernier, mais ayant été très frustré de la tournure finale de ce voyage (des plans initiaux qui n’avaient plus rien à voir avec ce qui a été réalisé…), l’envie de vivre une aventure moto a germé…

Et c’est donc avec une grande joie qu’Autour du Monde, dernière partie, se fera en moto !

Symbole de liberté dans beaucoup de pays du monde, une moto est un facilitateur dans la rencontre avec les locaux, car il n’y a plus de barrière entre le voyageur et les gens qui l’entourent…et la moto, objet de curiosité est plus facile d’approche, moins impressionnante qu’un 4×4 ou une autre auto…

Bon, il y a quelques inconvénients, par exemple être mouillé quand il pleut, et être congelé quand il fait froid, mais bon, c’est rien tout ça, détails…

La moto

Contrairement à l’an passé, Tripy restera au garage. Bien qu’elle soit une excellente moto, elle est trop lourde pour être amenée avec aisance sur piste, surtout quand le pilote fait 1625mm et que les pieds touchent à peine le sol…(oui, donner sa taille en mm c’est plus impressionnant…)

Il y en a qui ne jurent que par une BMW 1200GS pour partir à l’aventure, mais l’aventure se limitera le plus souvent à de belles routes carrossables, ou alors le pilote est un ancien champion de France de moto (ou en tout cas il le croit). Mais soyons honnêtes, tous les motards qu’on a pu rencontrer en voyage l’an passé étaient unanimes : pour voyager en moto, il faut être léger ! N’est-ce pas JB ? 😉

Une moto, bizarrement, ça tient pas toujours debout, ça a même plutôt tendance à vouloir tomber, donc il faut pouvoir la relever plusieurs dizaines de fois dans la journée, seul, perdu au fin fond d’un canyon…

Donc non, pour cette aventure, et comme pour les précédentes, on n’a pas envie que le véhicule soit un facteur limitant, on veut que le véhicule soit l’outil qui nous mènera où on veut…

Alors, on réfléchit au besoin, et on établit un petit cahier des charges.

  • une moto légère, 130kg à 150kg tous pleins faits
  • une moto à carbu, pour limiter les soucis électroniques d’une injection
  • une moto facile d’entretien, pour réparer avec une pince sur le bord de la piste
  • une moto de plus de 10 ans, pour le Carnet de Passage en Douane
  • une moto simple et universelle, mono-cylindre de 300 à 500cc
  • une moto avec plus de 30cv pour emmener un peu de matériel aisément (et les gens dessus aussi)
  • une moto avec un budget minime

Et avec tout ça, bien mélangé dans un saladier, on tombe sur une Suzuki DRZ 400 S de 2001.

Comment ça, ça ne vous dit rien ? Bon ok, alors, après des recherches sur un site de petites annonces très en vogue, on va en voir une tout près de chez nous…

IMG_20141123_160921_1024

Elle est moche, elle est jaune aussi…c’est donc parfait, on prend !

On détaillera la préparation de la moto dans un autre article, mais on est donc passé de ce magnifique jaune poussin à ce blanc immaculé (le blanc, c’est bien dans la boue il parait)…

thumb_IMG_20150621_122520_1024

En passant par une mise totalement à nu de la moto, histoire de faire connaissance dans les moindres boulons…

IMG_20141207_153149_1024

Lasty

Comme tous nos véhicules, il lui fallait un nom…et c’est Lasty qui désignera cette moto. Pourquoi Lasty ? Parce que c’est le véhicule, la moto, du dernier voyage, la dernière partie d’Autour du Monde.

Non non, ne soyez pas tristes hein, il reste encore tout un futur prochain voyage à vous raconter, mais en effet, cette prochaine expérience sera la dernière durant un petit moment, car un jour, il faut aussi savoir poser ses valises…et c’est tout le but de ce nouveau voyage : poser ses valises !

Laisser un commentaire