Préparation express : Rally, KTM 690 Rally

Accueil > Blog > Autres voyages > Gibraltar Race 2019 > Préparation express : Rally, KTM 690 Rally

Comme on l’avait dit dans l’article qui concernait la Gibraltar Race, après 2 ans de boulot sur mon autre moto, mon DRZ400, je ne pourrai pas la prendre pour l’épreuve. Du coup, on est en janvier, il reste 5 mois avant de partir, et je suis piéton. Laaaaaaaaarge.

Trouver une moto

Alors c’est parti pour éplucher LeBonCoin local, appeler Anibis ou Tutti. Vu le temps imparti, je m’impose deux conditions : je cherche une KTM 690 Enduro, et pas chère…

Pourquoi une KTM 690 Enduro ? Parce qu’elle est énormément utilisée pour ce genre d’épreuve (donc je pourrai trouver des pièces en cas de souci…) et il y a pléthores d’accessoires disponibles (donc j’évite la case « sur-mesure » comme sur mon DRZ).

Pourquoi pas chère ? Faut vraiment l’expliquer ? Bon, ça par contre c’est le critère difficile de ma recherche…

Mais je finis malgré tout par trouver, à 1h de la maison, c’est parfait ! Bon, le vendeur ne parle que suisse allemand, mais merci Google Translate. Dans un aussi petit pays que la Suisse, ça me fait toujours halluciner d’avoir 4 langues officielles…

Aller, en route pour aller chercher ça. Comme on est en janvier, évidemment, on est blindé de neige, sinon c’est pas drôle, donc plutôt que ramener la moto par ses propres moyens, j’opte pour la solution remorque. Et on part, avec ma fidèle assistante Nana, pour aller chercher celle qui deviendra Rally, petit nom trouvé par Nana elle-même, qui du haut de ses 2 ans a compris tout ce bazar.

Note : toujours partir accompagné de son assistante pour aller acheter une moto, on arrive ainsi à mieux négocier le prix final !

(P)réparation de Rally

Bon, bah…évidemment, qui dit « pas cher » dit « pas mal de boulot ». En effet, si la moto n’était pas chère, c’est parce qu’elle accuse 50000km au compteur, ce qui commence à faire pour un gromono, qui plus est totalement d’origine !

Bon, l’avantage c’est qu’en Suisse, les motos subissent le contrôle technique, donc malgré leur âge, elles sont tout de même en bon état.

Les points faibles de ce modèle sont maintenant bien connus, une petite cure de jouvence pour le reste, et ça devrait le faire.

Etant donné ma taille gigantesque, c’est à dire verticalement concentré, le premier truc à faire c’est de faire abaisser la suspension, à l’occasion d’une réfection totale de cette dernière. Marrant, en 4L j’adorais réhausser au delà du raisonnable, à moto, je dois faire le contraire…Après Bud Racing pour mon DRZ400, je teste Royal Suspension pour ce travail.

C’est beau, ça à l’air neuf

A tous les préparateurs de suspension : vous pouvez arrêter de mettre vos stickers sur nos fourches SVP ? On paye déjà le travail, on va pas en plus vous faire de la pub…

Et il est temps de s’attaquer au moteur : le classique changement de culbuteurs (un point faible sur cette moto), embrayage neuf, et pleins de petits détails à mettre à jour…

(aucun enfant n’a été blessé durant les sessions de mécanique)

Pis on remonte tout ça, histoire de voir si ma petite assistante a bien travaillé, et on roule. Ça a l’air de tenir, donc on peut passer à la suite.

C’est bien connu, les motards aiment changer leur pot d’échappement, c’est le premier truc qu’ils font dès qu’ils ont une nouvelle moto. Pour moi, ça sera donc l’étape 42, mais c’est quand même au programme

Oué ! Le changement est radical hein ? Bon ok, on voit rien. En fait, j’ai changé la ligne d’échappement pour gagner du poids, la nouvelle ligne faisait la moitié du poids de l’ancienne, soit environ 2.5kg. Ça parait peu dit comme ça, mais c’est du poids en hauteur en moins et ça compensera un peu les accessoires rajoutés par la suite. On pourra noter que la moto est quand même bien moche.

Ce qui est trop cool à moto, c’est qu’un changement en induit un autre. Tu changes ton échappement, donc faut plus d’air en entrée, et donc changement de boîte à air ! Mais changement de boite à air avec un nouvel échappement dit aussi changement de cartographie moteur (oué, ça c’est un truc pour les motos modernes à injection…là où avant on jouait avec les gicleurs du carbu, maintenant on pianote sur un ordinateur. Heureusement suis ingénieur hein)

Un peu d’explications quand même…La boite à air d’origine prend l’eau en fait, ce qui est pas terrible, c’est pour ça que je l’ai changée. De plus, étant de type rallye, c’est un filtre à air en mousse, qui laisse passer plus d’air, et qui est lavable ! Donc plus pratique à entretenir qu’un filtre papier classique. Concernant la cartographie moteur, j’avais recherché un ancien modèle de KTM 690 Enduro dont je savais que l’ECU (l’ordinateur de la moto quoi) était « ouvert » et accessible via l’outil gratuit TuneECU. Ainsi, je peux retoucher ma cartographie moteur et donc le comportement de la moto sans passer par le rajout de boitier externe, type Power Commander, hors de prix. L’idée de la prépa c’était « pas chère », rappelons-le.

Il est temps de rouler un peu, pour voir si toutes les vis tiennent en place, et si les réglages moteur sont corrects. Entre averses de pluie ou de neige (oui parce qu’il a même neigé jusqu’en mai…), je roule avec Lasty et Rally pour adapter la position de Rally au plus proche de celle de Lasty. Bah oui, Lasty je la connais par coeur, on a passé du temps sur la route donc j’aime bien son ergonomie. Par exemple, les cales-pieds. Sur la KTM, ils sont pas très grand, ça suffit en basket, mais avec des bottes c’est limite, là où ceux de mon DRZ était à la bonne taille. Donc passage sur des cales-pied type rallye.

Kit Rallye

En fait, le mot rallye, ça prend un -e ou pas à la fin ? J’ai toujours un doute, mais ce n’est pas le sujet. Ici, la moto s’appelle Rally, et sans -e, car tous les véhicules ont un nom en -y. Et oui, tous les véhicules ont un nom. Comment ça s’est bizarre ? Ton chien, il a un nom, non ?

Bref, tout ça pour dire que Rally est en fait bien moche, on va pas se mentir. D’un autre côté, toutes mes motos ont toujours été moches, c’est un peu une habitude. A défaut de transformer cette moto en reine de beauté, on va déjà se débarrasser de tout ce orange immonde. Et comme elle est prévu pour faire du rallye, on va l’équiper en conséquence.

L’idée c’est d’avoir plus d’autonomie, parce que 200km ça fait un peu léger. Pis ça serait bien d’avoir un peu de protection contre les éléments, surtout le vent de face, histoire de pas devenir totalemeent sourd.

Arrive donc de Roumanie quelques gros cartons, qui contiennent pleins de petits sachets de pièces à monter sur la moto. Alors que Rally est roulante, 1,5 mois avant de partir, je la remets en pièce…

Pis du coup, on se retrouve là…

2 roues, 1 moteur et 1 guidon, tout est là

On pourrait croire qu’on recule sur la préparation, mais en fait pas du tout ! Tout le nécessaire est là pour rouler, le reste, c’est que du confort et de l’accessoire !

Alors on passe quelques soirées dans l’atelier, Hyon n’ayant pas voulu qu’on mette la moto dans le salon (vous pouvez lui dire qu’en fait, ça se fait, et que c’est normal ?).

On adapte les réservoirs des KTM 450 RFR (la moto qui a gagné les derniers Dakar), ainsi que tout l’avant qui va avec grâce à un kit qui va bien.

Pis un beau jour, c’est fini, on sort la moto de l’atelier.

Tadaaaaa !

Mais pour de vrai, la moto revient régulièrement dans l’atelier pour résoudre des petits soucis, comme des fuites d’essence, des fuites d’huiles, une pompe à essence qui ne marche plus…

Mais comme une moto toute blanche c’est trop neutre et pas assez personnalisé, on installe un kit décoration personnalisé. Je dis personnalisé car je n’aime pas du tout les déco classiques qu’on voit un peu partout, affichant des marques comme RedBull ou autre. Sachant que ces derniers ne me donnent pas du tout d’argent, pourquoi je voudrais leur faire de la pub ? Faudra vraiment qu’on m’explique les gars : vous payez votre kit déco pour faire de la pub à une marque ?

Le chargement

Durant la Gibraltar Race, chaque participant a le droit d’avoir une malle de 90L, qui est portée durant le temps de l’épreuve par l’orga. C’est cool, mais…comment on amène cette caisse au départ et comment on la ramène à la maison ensuite ? J’aurais pu monter au départ en Pologne avec le Def et la moto sur une remorque, mais sachant que la course se termine en Espagne, je fais quoi de mon Def qui sera en Pologne, et ma caisse en Espagne avec moi ?

Du coup, pas le choix, je dois porter mes affaires jusqu’au départ, et de l’arrivée à la maison. Donc, on fait dans le minimalisme : un petit sac sur la moto, où on met tout dedans pour grignoter, dormir et se laver (donc matos camping, bouffe, rechanges…) et des pièces et outils.

40L de chargement

Si pour l’Afrique j’avais opté pour la règle de 3 (3 T-Shirt, 3 caleçons, 3 paires de chaussettes,…) ici on va faire une règle de 2 ! Par expérience, j’avais noté que 3 c’était trop. Pis j’ai pas la place de faire plus.

En conclusion

Bon voilà en gros l’histoire. Dit comme ça, on dirait que c’était facile et rapide, mais en fait pas du tout. C’est des dizaines de colis qu’il a fallu faire arriver (merci à mes facteurs ponctuels…), des soirées entières à l’atelier (et donc des sacrifices sur le plan personnel), des millions de francs investis (non, ça c’est pas vrai par contre)…mais je voulais en arriver là pour une chose : pouvoir partir, me prouver que la maladie est (loin) derrière et lui dire merde une bonne fois pour toute.

J’ai aucune idée de comment ça va se passer, mais m’être préparé à ça c’était déjà une belle étape. Et aujourd’hui, plus que jamais, il faut dire un gros merde à tout ça, n’est-ce pas sœurette ? 😉

Aller, rendez-vous mi-juillet pour le bilan !

A bientôt !

14 thoughts on “Préparation express : Rally, KTM 690 Rally

  1. Bonne route pour ta nouvelle aventure p’tit frère.
    De gros bisous et plein de beaux paysages dans les yeux avec Rally!

    1. J’ai longuement hésité sur le choix de la moto. Mais la 690 me paraissait l’évolution normale du DRZ. Pis vu mon gabarit, je suis vite limité en choix de bécane : me faut du léger…

  2. Heureuse de te lire jmi et de voir que tu continues de réaliser tes rêves, on est si loin d’être au courant de tout ce que vous vivez… Affectueuses pensées et bonne route!

    1. Non, c’est le kit690, par Jon (Roumanie). Il utilise les réservoirs de la KTM 450RFR, qui sont indestructibles, je peux l’attester après avoir essayé 🙂 chez Perfect Fairing, Omega et autres, pour 690 ils font des réservoirs en fibre qui casseront à la première chute.
      Kit690 utilise principalement des pièces KTM RFR, testées et approuvées sur pleins de Dakar.

      1. Merci pour ta réponse
        Est- ce que c’est possible de passer chez toi à l’occasion pour voir ce kit ?
        J’ai une 690 r et suis du côté de Moutier…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :